NBA - Finale: LeBron James, irrésistible souverain sans lieutenants
Actualisé

NBA - FinaleLeBron James, irrésistible souverain sans lieutenants

Le «King» règne sur la finale NBA face à Golden State. Dimanche, malgré les absences de Love et d'Irving, il a mené son équipe au succès.

par
tim/ymu

«Je n'ai jamais été aussi fort.» En NBA, dire ce que l'on pense est rarement considéré comme de l'arrogance, surtout s'il s'agit de la vérité et qu'elle sort de la bouche de LeBron James. A lui d'assumer, tout simplement.

Privés de leur intérieur Kevin Love depuis le 1er tour des play-off, les Cavaliers ne partaient pas favoris dans la finale face à Golden State et au MVP Stephen Curry. LeBron James et sa troupe ont pourtant surpris, dimanche. Trois jours après une cruelle défaite (108-100 ap), lors de laquelle ils ont perdu leur meneur de jeu, Kyrie Irving (ménisque fracturé), Cleveland a réagi avec brio, toujours en prolongation (93-95), pour enlever l'Acte II et égaliser dans la série. Le costume du héros a bien sûr fini sur les épaules de «King James». Auteur du 5e triple-double en finale de sa carrière (39 points, 16 rebonds, 11 assists), il a mis les choses au point, sur le terrain et en dehors: «Après tout ce qu'ont dit ceux qui ne croyaient plus en nous, ça fait du bien!»

Les «Cavs» ne sont ainsi que la 4e équipe cette saison à s'imposer dans l'antre des Warriors. Un tour de force, tant ils ont de blessés (3 des 5 titulaires supposés sont hors service). Mais ceux qui devaient jouer moins le font sans complexe, comme Timofey Mozgov (17 points, 11 rebonds). Ou encore l'improbable Matthew Dellavedova, auteur d'une défense de fer sur Curry, limité à un hideux 5 sur 23 aux tirs. De quoi voir le «King» adouber le modeste Australien: «Delly a été énorme! C'est sûr, vu nos absents, nous ne sommes pas les plus sexy, mais on joue dur. Si on garde cette intensité, tout est possible!» Finalement, quoi de plus normal pour des Cavaliers que de savoir cravacher?

(tim/ymu/afp)

Ton opinion