Presse: Lebrument menace de fermer deux journaux
Actualisé

PresseLebrument menace de fermer deux journaux

Remous dans le paysage médiatique grison: l'éditeur alémanique Hanspeter Lebrument menace de fermer deux quotidiens, le «Bündner Tagblatt» et «La Quotidiana».

Et ce, si sa «Radio Grischa», n'obtient pas de concession de la part de l'Office fédéral de la communication (OFCOM).

Une guerre sans merci sévit pour le contrôle des ondes grisonnes. Elle oppose le pionnier de la radio libre Roger Schawinski, avec sa «Radio Südost» à l'éditeur Hanspeter Lebrument, patron du groupe Südostschweiz Medien.

Dans un premier temps, l'OFCOM a attribué la concession à la radio de M. Lebrument. Mais Roger Schawinski a fait recours, estimant que la décision conférait une position monopolistique à son concurrent.

Suivant cet avis, le Tribunal administratif fédéral (TAF) a ordonné en décembre dernier à l'OFCOM de réexaminer l'octroi de la concession à «Radio Grischa». Il s'agit notamment d'examiner si la diversité d'opinions et d'offres est menacée.

Dans ses considérants, le TAF constate que le groupe de M. Lebrument dispose de trop de quotidiens. L'éditeur examine désormais la possibilité de vendre le «Bündner Tagblatt» et «La «Quotidiana» écrit la «Südostschweiz am Sonntag». Comme il sera difficile de trouver un acquéreur, il compte même mettre fin à leur parution.

A l'interne, un concept avec un seul titre est en préparation. Ce faisant, Hanspeter Lebrument entend s'assurer que la Confédération attribuera bel et bien la concession à «Radio Grischa». Il s'agit d'une décision politique, a-t-il indiqué dimanche à l'ATS. L'éditeur précise que seize personnes travaillent pour le «Bündner Tagblatt» et deux pour «La Quotidiana».

(ats)

Ton opinion