«Le Lorax»: Leçon d'écologie amusante

Actualisé

«Le Lorax»Leçon d'écologie amusante

Adaptation d'un livre du Dr Seuss, le film d'animation «Le Lorax» prône la protection de la nature sans se prendre la tête.

par
Catherine Magnin

Ayant grandi dans un univers de gazon artificiel et de fleurs en plastique, Ted rêve d'offrir à sa voisine un arbre, un vrai, bien vivant. Encore faut-il en trouver un. Ted s'aventure alors au-delà de la muraille qui entoure la ville. Dans un paysage calciné, il rencontre alors le Gash-pilleur, qui abattit jadis toute la forêt de Truffala malgré les protestations du gardien des lieux, le légendaire Lorax...

Un peu trop peu de Lorax

Le Lorax? Une créature tout en poils et en rondeur, entièrement dévouée à la ­nature bariolée qu'il protège comme la prunelle de ses yeux. Né de l'imagination du Dr Seuss et très apprécié des anglophones (à l'instar du «Grinch» et de «Charlie et la chocolaterie»), ce personnage n'a pas la même popularité chez nous. Mais sa bonne bouille, ses ronchonnements sympathiques et l'énergie de ses convictions suffisent à faire entrer le spectateur dans son univers. On regrette d'ailleurs vite qu'il n'occupe pas une place plus importante dans le scénario. Mais pour convaincre les juniors de prendre soin de la nature, aucun écologiste n'avait à ce jour trouvé porte-parole plus convaincant!

3 questions au réalisateur Chris Renaud

– Quel a été votre plus grand problème sur «Le Lorax»?

– Ne pas trahir le ­style visuel du Dr Seuss! Le récit original est très court, il nous a fallu le rallonger sans pour autant perdre le charme et l’esprit du livre. Les héritiers de l’auteur veillaient au grain!

– Qu’est-ce qui vous a séduit dans ce conte?

– Le fait que son message écologique est toujours d’actualité. Le film ne dit pas de ne pas utiliser de bois, mais d’exploiter les forêts de façon intelligente, pour ne pas faire disparaître leurs ressources.

– Pour quel âge recommandez-vous le film?

– Cela dépend des enfants, mais ils comprennent très jeunes de quoi il retourne. Ils se laissent très vite séduire par ces personnages ronds et colorés. C’était l’une des grandes forces du Dr Seuss que de savoir rendre son discours accessible aux enfants.

–Propos recueillis par Caroline Vié

«Le Lorax»

De Chris Renaud et Kyle Balda.

Sortie le 18 juillet 2012

***

Ton opinion