Zürich - Légaliser les drogues dures, l’idée ne convainc pas
Publié

ZürichLégaliser les drogues dures, l’idée ne convainc pas

Le Canton et la ville de Zürich sont sceptiques à l’idée de légaliser les drogues dures. Le projet du PLR attendra.

Le PLR demandait une légalisation réglementée du cannabis et des drogues dures comme la cocaïne ou l’héroïne.

Le PLR demandait une légalisation réglementée du cannabis et des drogues dures comme la cocaïne ou l’héroïne.

Pixabay

En avril dernier, le PLR zurichois voulait changer la politique de lutte contre la toxicomanie, en légalisant les drogues dures. Le parti a donc soumis un projet au parlement cantonal et au conseil municipal de Zürich. Mais ceux-ci sont restés sceptiques. Pour l’heure, ils ne voient pas de raison d’exempter de peine les petites quantités de drogue, relate le «Tages Anzeiger».

«Dans la mesure du possible, nous soutenons les efforts de libéralisation ou de réglementation légale», ont indiqué les autorités zurichoises, qui restent toutefois vagues sur la suite. Un projet pilote de vente de cannabis doit néanmoins démarrer à l’automne 2022, et durer trois ans et demi.

Le projet du PLR demandait que la consommation de stupéfiants soit d’abord exemptée de sanction. Mais le parti souhaitait aussi que la production, le commerce et la vente tendent vers une progressive réglementation.

Aide et conseil en cas d'addiction

Toute personne pensant avoir des problèmes d'addictions ou souhaitant simplement s'informer peut contacter Addiction Suisse:

- par téléphone: 0800 105 105 (gratuit). Du lundi au vendredi de 9h à 12h.

- par internet: Safezone (réponse dans les trois jours ouvrables).

- par courriel: prevention@addictionsuisse.ch (réponse dans les trois jours ouvrables).

- par courrier postal: Addiction Suisse, secteur prévention, CP 870, 1001 Lausanne.

(gmo)

Ton opinion

83 commentaires