Actualisé 07.11.2008 à 13:34

Population active suisse 2008

Léger recul du taux de personnes sans-emploi

Au 2e trimestre 2008, la Suisse comptait 147'000 personnes au chômage selon la définition internationale.

Comparé à la même période de l'an dernier, le taux de personnes sans-emploi en âge d'exercer une activité a reculé de 3,6% à 3,4%.

Quelque 275'000 personnes étaient par ailleurs en sous-emploi durant la période sous revue, a aussi indiqué l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans son enquête sur la population active publiée vendredi. Il s'agit en l'occurrence de personnes occupant un emploi à temps partiel, mais qui souhaitent augmenter leur taux d'occupation et sont disponibles à le faire dans les trois mois suivants.

Leur part dans la population active est restée pratiquement stable, à 6,3% contre 6,2% un an plus tôt. Un tiers de ces personnes préférerait une occupation à plein temps, les deux autres tiers à relever leur taux d'occupation mais sans passer à un plein temps.

Une personne sur trois en situation de sous-emploi serait prête à travailler entre 1 et 5 heures de plus par semaine. Une personne sur cinq pourrait être active au moins 20 heures de plus par semaine si elle en avait la possibilité immédiate, selon l'enquête.

Les personnes sans-emploi et en sous-emploi représentaient 9,6% de la population active au 2e trimestre. Selon l'OFS, le volume de travail souhaité par ces deux groupes équivaut à 192'000 postes à plein temps. Ce défaut d'occupation correspond à du chômage à raison de 60% et à du sous-emploi à raison de 40%.

Rôle de la formation

Au 2e trimestre, le taux de sans-emploi des personnes sans formation post-obligatoire s'élevait à 6,1% de la population active. Ce niveau est trois fois supérieur à celui des personnes ayant achevé une formation de degré tertiaire.

Les femmes (4%) sont aussi plus souvent sans-emploi que les hommes (2,8%). De même que les ressortissants étrangers (6,2%), en comparaison avec les ressortissant suisses (2,5%). Le taux de sans- emploi est également supérieur au Tessin et en Suisse romande (4,7%), en regard de la Suisse alémanique (2,8%).

En comparaison européenne

En comparaison européenne, la Suisse reste un pays affichant un faible taux de personnes sans-emploi. La moyenne nationale de 3,4% représente la moitié de la moyenne des 27 pays de l'Union européenne (UE).

Selon l'OFS, la Pologne a enregistré le plus fort recul du taux de sans-emploi au 2e trimestre. Ce pays compte désormais 7,1% de personnes actives privées d'emploi, soit un taux proche de la moyenne européenne de 6,8%. La situation s'est en revanche fortement dégradée en Espagne, où le taux atteint désormais 10,4%.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!