Sulzer: Légère hausse des commandes en 2008

Actualisé

SulzerLégère hausse des commandes en 2008

Sulzer a vu ses entrées de commandes augmenter de 1,5% en 2008 à 4,12 milliards de francs en 2008, en dessous des attentes des analystes.

Le groupe industriel zurichois a subi de forts ralentissements sur ses principaux marchés en fin d'année.

Les effets monétaires ont eu un impact important sur les taux de croissance nominale. Corrigée des effets de change et des acquisitions, la progression des entrées de commandes en 2008 est ressortie à 10,1%, a indiqué jeudi le groupe actif dans les techniques de matériaux et la mécanique des fluides.

La croissance découle essentiellement des excellentes performances de la division des pompes (Sulzer Pumps), pilier du groupe. Dans ce secteur, les entrées de commandes ont bondi à 2,3 milliards de francs, soit une hausse de 23,3% sur un an en termes corrigés et de 11,2% en termes nominaux.

La division des traitements de surface (Sulzer Metco) a enregistré un recul de 1,8% (6,2% en termes nominaux) à 715,6 millions de francs. La baisse du prix des matières premières a en outre fait baisser le volume des contrats.

Turbo Services, division spécialisée dans l'entretien de machines, a vu ses entrées de commandes progresser de 5% à 303,4 millions. En termes nominaux, elles se sont toutefois repliées de 3,1%.

Fin d'année au ralenti

Conséquence de la situation sur les marchés financiers et du ralentissement conjoncturel, les clients ont été plus réservés dans leurs investissements au cours des derniers mois de 2008. La demande a faibli en fin d'année tant sur les marchés porteurs comme l'Asie, l'Afrique et l'Amérique du sud qu'en Europe et en Amérique du nord.

Dans ce contexte, Sulzer s'attend à une baisse des nouvelles commandes cette année. La division des pompes ne pourra vraisemblablement pas réitérer son record et les effets de change négatifs devraient perdurer. Grâce à la qualité des contrats actuels et à sa solidité financière, le groupe estime toutefois pouvoir affronter la situation économique actuelle.

(ats)

Ton opinion