Canal de Suez - L’Egypte va libérer l’«Ever Given» mercredi
Publié

Canal de SuezL’Égypte va libérer l’«Ever Given» mercredi

Le 23 mars, l’«Ever Given» avait bloqué le canal de Suez et le commerce maritime mondial pendant six jours. Le navire sera rendu à son propriétaire mercredi, contre des indemnités.

Le 23 mars, l’«Ever Given» s’était mis en travers du canal de Suez, empêchant tout passage.

Le 23 mars, l’«Ever Given» s’était mis en travers du canal de Suez, empêchant tout passage.

Reuters

Le porte-conteneurs «Ever Given», retenu depuis fin mars en Égypte après avoir bloqué le canal de Suez, sera libéré mercredi, selon les termes d’un accord d’indemnisation entre le propriétaire et les autorités égyptiennes.

L’accord a été conclu entre le propriétaire du navire, la société japonaise Shoei Kisen, et l’Autorité du canal de Suez (SCA), qui gère la voie maritime cruciale pour le commerce international. Une cérémonie est prévue mercredi pour célébrer le «départ du navire», retenu dans le lac Amer par les autorités égyptiennes.

Quand le navire bloqueur se retrouve bloqué... depuis 3 mois

Montant secret

De son côté, un représentant des propriétaires et des assureurs du navire, Faz Peermohamed, a indiqué que «de bons progrès ont été effectués et qu’une solution formelle a été trouvée». «Les préparatifs pour le départ du navire vont commencer», a-t-il ajouté, sans autre précision.

Aucune information n’a été divulguée sur le montant des indemnisations. Initialement, Le Caire avait réclamé 916 millions de dollars (environ 844 millions de francs), avant de baisser le montant à 600 puis 550 millions de dollars (552 et 506 millions de francs).

Dimanche, une audience devant un tribunal chargé de statuer sur la demande d’indemnisation des autorités égyptiennes a été reportée au 11 juillet.

Le fond du canal creusé

D’une capacité de plus de 200’000 tonnes, l’«Ever Given» s’était échoué le 23 mars, bloquant la circulation sur le canal de Suez, où passe près de 10% du commerce maritime mondial. Le navire géant, battant pavillon panaméen et exploité par un armateur taïwanais, avait encastré sa proue dans la rive est.

Les opérations de dégagement, qui ont duré six jours, ont nécessité plus d’une dizaine de remorqueurs, ainsi que des dragues pour creuser le fond du canal, opération compliquée par la nature rocheuse du terrain.

Au total, 422 navires, chargés de 26 millions de tonnes de marchandises, ont été bloqués pendant six jours. Et un employé de la SCA est mort durant le renflouage du navire.

Grosses pertes

D’après la SCA, l’Égypte a perdu de 12 à 15 millions de dollars (de 11 à 14 millions de francs) par jour de fermeture. Et selon l’assureur Allianz, les pertes ont atteint de 6 à 10 milliards de dollars (de 5,5 à 9,2 milliards de francs) par jour pour le commerce maritime global.

Figurant parmi ses principales sources de revenus, le passage du canal a rapporté environ 5,7 milliards de dollars (5,2 milliards de francs) à l’Égypte en 2019-2020. Près de 19’000 navires ont emprunté le canal en 2020, selon la SCA, soit une moyenne de 51,5 navires par jour.

À la suite du blocage de la voie navigable, le président égyptien, Abdel-Fattah al-Sissi, avait promis que son pays se doterait de plus d’équipements adaptés pour être prêt à faire face à des situations similaires.

(AFP)

Ton opinion

13 commentaires