Actualisé

NucléaireLeibstadt: une résolution échoue de peu à Bâle

Le parlement bâlois a approuvé un texte exigeant que la centrale ne soit remise en service qu'une fois ses problèmes clarifiés. Mais il fallait les deux-tiers de la majorité.

La centrale nucléaire est arrêtée depuis le mois d'août dernier.

La centrale nucléaire est arrêtée depuis le mois d'août dernier.

Keystone

Le parlement de Bâle-Ville a soutenu mercredi une résolution exigeant que la centrale nucléaire de Leibstadt (AG) ne soit remise en service qu'une fois l'origine de ses problèmes techniques clarifiés. Le texte n'a toutefois pas obtenu la majorité des deux tiers, nécessaire pour être adressé à qui de droit.

Soumise par le groupe parlementaire des Verts, la résolution a été soutenue par 61 voix contre 34. L'UDC et les libéraux s'y sont opposés, l'estimant inutile. L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire est en train de clarifier la situation et n'a pas encore donné le moindre feu vert, ont-ils argumenté.

Les Verts ont, au contraire, exigé que que le Grand Conseil soit conséquent après avoir, en 2014, adopté une résolution pour l'arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim (F). Ils ont aussi rappelé que les autorités du Bade-Wurtemberg (D) et du Vorarlberg (A) ont également demandé, la veille, que la centrale de Leibstadt ne soit pas remise en service avant que l'origine du mal ne soit connue.

La centrale nucléaire est arrêtée depuis le mois d'août dernier. Pendant la révision annuelle, les spécialistes avaient constaté des traces d'oxydation sur 47 des 648 éléments combustibles qui constituent le coeur du réacteur. Sur les 15 éléments combustibles les plus touchés, 32 des 62'208 crayons de combustible nucléaire ont été réparés.

La direction de la centrale a transmis en décembre les informations à l'IFSN. Elle entend relancer le réacteur dans le courant du mois. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!