Lingerie: Lejaby placé en redressement judiciaire

Actualisé

LingerieLejaby placé en redressement judiciaire

Le fabricant de lingerie Lejaby a été placé jeudi en redressement judiciaire, avec une période d'observation de six mois. Le tribunal de commerce de Lyon a nommé un administrateur judiciaire.

Lejaby «a été déclaré en redressement judiciaire ce matin. Une période d'observation de six mois est ouverte, pendant laquelle l'entreprise doit procéder à une réorganisation et préparer un plan de redressement pour faire en sorte de ne pas se retrouver dans la situation actuelle, une cessation de paiement», a indiqué à la presse Me Alain Ribeyre, l'avocat de la société.

Cette décision, qui entraîne «le gel des dettes fournisseurs, et la prise en charge de la dette sociale et du paiement des salaires par les assurances», «donne de l'oxygène» à Lejaby, a déclaré son président Raymond Mahé, qui devait rencontrer l'administrateur judiciaire, Me Sapin, dans l'après-midi.

Lejaby, qui a fermé trois sites de production en France fin 2010, a enregistré une perte de 2,7 millions d'euros sur l'exercice 2010/ 2011. Après la restructuration en France, accompagnée d'un plan social pour environ 200 salariés, Lejaby a délocalisé sa production vers le Maghreb pour s'aligner sur la concurrence.

Propriété depuis 2008 du groupe autrichien Palmers, Lejaby emploie près de 450 personnes en France, dont 90 sur le site d'Yssingeaux (Haute-Loire) et le reste au siège de Rillieux-la-Pape, près de Lyon.

(ats)

Ton opinion