Automobile - L’électrique ne convainc pas les Suisses
Publié

AutomobileL’électrique ne convainc pas les Suisses

Près de 75% de la population ne prévoit pas d’acheter une voiture électrique, selon une étude. Les modèles à essence restent les préférés.

Pour le moment, les Suisses ne sont pas enclins à acheter des voitures électriques, selon l’étude de Bonus.ch. 

Pour le moment, les Suisses ne sont pas enclins à acheter des voitures électriques, selon l’étude de Bonus.ch.

Unsplash

Près de trois quarts de la population suisse ne serait pas convaincue par les véhicules électriques, selon une étude du comparateur en ligne bonus.ch. Ce sont 1150 personnes qui ont participé à cette enquête en répondant à diverses questions notamment sur la clarté des informations transmises, la gestion des sinistres, le délai de remboursement, le rapport prix-prestations et le service à la clientèle.

Dans les résultats, on observe que seulement 3,2% des sondés possèdent une voiture électrique et 24,2% se disent favorables à en acquérir une. En revanche, 72,6% sont réfractaires à cette idée. Les Tessinois sont les plus convaincus: ils sont 35,5% à envisager un tel achat. Les alémaniques sont les plus réticents (22,8%). Les Romands sont dans la moyenne suisse, avec 23,9%.

1 / 3
Les raisons qui freinent les particuliers à acheter une voiture électriques. 

Les raisons qui freinent les particuliers à acheter une voiture électriques.

Bonus.ch
Actuellement, l’essence reste le carburant favori des Suisses.

Actuellement, l’essence reste le carburant favori des Suisses.

Bonus.ch
Les personnes possédant une voitures électriques selon les répartitions géographiques. 

Les personnes possédant une voitures électriques selon les répartitions géographiques.

Bonus.ch

L’essence reste de loin le carburant le plus utilisé avec 42,3%, devant l’hybride, le diesel ou encore l’hydrogène.

Des réticences

Les personnes ayant répondu à l’enquête motivent leur refus pour plusieurs raisons. Les deux principales sont l’impact environnemental des batteries ainsi que le prix d’achat. Posséder une voiture électrique peut s’avérer être un casse-tête, notamment à cause de leur faible autonomie.

Infidélité à l’assurance

En 2021, bonus.ch a remarqué que 9,4% des assurés ont changé d’assureur au courant de l’année. Il faut remonter à 2014 pour connaître un tel rati. L’hypothèse la plus probable est que les personnes essaieraient d’économiser un maximum, conséquences de la pandémie. De plus, les sondés disent avoir reçu de meilleures offres chez la concurrence.

En moyenne, la population reste satisfaite de son assurance voiture, avec une note évaluée de 5,2 sur 6. Les trois assurances préférées des Suisses sont dans l’ordre: la Mobilière, la Vaudoise, et le TCS.

(comm/ahr)

Ton opinion

241 commentaires