Actualisé

La PrailleLéman Bleu perd une star

Michel Chevrolet a quitté la chaîne locale pour la politique. La TV va profiter d'un nouvel émetteur TNT sur le Salève.

par
Didier Tischler
Michel Chevrolet a fait ses adieux à «Y a le feu au lac», en direct, mercredi en fin d'après-midi. (Photo: dti)

Michel Chevrolet a fait ses adieux à «Y a le feu au lac», en direct, mercredi en fin d'après-midi. (Photo: dti)

«Y a le feu au lac» a vécu mercredi son ultime émission avec Michel Chevrolet. L'animateur-journaliste vedette de 38 ans a tenu sa pro­messe. Elu mardi soir candidat officiel du PDC pour l'élection à l'exécutif de la Ville, il quitte le plateau de son talk-show après deux ans d'antenne. «Je suis surtout triste de me séparer d'une super équipe, lâche-

t-il. Une page se tourne. Maintenant, je vais mettre toute mon énergie dans la campagne politique.»

Pour le remplacer, la chaîne a fait appel à Alain Gagliardi jusqu'à la fin de la saison. Ce Genevois de 46 ans, ancien animateur de l'émission de la TSR «Georgette et ses potes», a été présenté mercredi aux téléspectateurs de Léman Bleu. Ces derniers devraient d'ailleurs voir leur nombre passablement augmenter.

Le 15 mai, grâce à l'installation d'un émetteur TNT (télévision numérique terrestre) sur le Salève, quelque 80 000 foyers supplémentaires pourront recevoir les programmes de la chaîne locale. Aujourd'hui, seuls 200 000 câblés peuvent suivre Léman Bleu. Une évolution qui ravit Antoni Mayer. «Cela nous permettra de préparer la rentrée plus sereinement avec un bassin de téléspectateurs plus grand, se réjouit le directeur. Mais notre priorité est surtout de boucler 2010 avec des comptes équilibrés.»

L'autre star de Léman Bleu, Pascal Décaillet, va poursuivre l'aventure avec «Genève à chaud». Il se murmure même que l'incontournable émission politique gagnerait quelques minutes d'antenne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!