Polémique: Léman ou lac de Genève, choisissez
Actualisé

PolémiqueLéman ou lac de Genève, choisissez

Hannibal Kadhafi continue d'ébranler le pays à son insu en divisant les Romands.

par
Léonard Boissonnas
Au XVIe siècle, on nommait le Petit-Lac «lac de Genève» et le Grand-Lac «lac de Lozanne».

Au XVIe siècle, on nommait le Petit-Lac «lac de Genève» et le Grand-Lac «lac de Lozanne».

«Jetez Calmy-Rey dans le lac de Genève!» Cette déclaration d'Hannibal Kadhafi à l'AFP en a fait réagir plus d'un, et pas forcément pour des raisons de géopolitique. A peine publiée sur notre site web, elle a déclenché des dizaines de commentaires. Il n'en fallait pas plus pour réveiller une polémique presque aussi vieille que les berges lémaniques.

Sur Facebook, le débat passionne, puisqu'une dizaine de groupes ont été créés. «Pour que la Confédération renomme le lac Léman en lac de Genève» fait partie de ceux qui voudraient voir le Léman se «genevoiser», tandis que, parmi les opposants, on trouve «Contre l'appellation lac de Genève au lieu de lac Léman».

Du côté des élus vaudois et français, on n'est en tout cas pas prêt à abandonner le nom du lac aux Genevois. «Si on le rebaptisait lac de Genève, je m'allierais avec les conseillers d'Etat vaudois et valaisans pour refaire l'Escalade à Genève!» plaisante Marc Francina, le maire d'Evian. Daniel Rossellat, le syndic de Nyon, partage cet avis: «C'est le lac Léman, la question ne se pose pas. Pour nous, le lac de Genève commence à partir de Versoix!»

Histoire d’un lac et de son nom depuis le temps des Romains

La dénomination «lac Léman» a été transmise par les Romains, comme l’explique Jean-Claude Vernex, professeur honoraire de géographie à l’Université de Genève: «On l’appelait «lacus Lemanus.» Ensuite, cela s’est morcelé et les appellations sont devenues plus locales. On disait «lac de Genève» ou «lac de Lozanne». C’est seulement au XIXe siècle, quand on a établi la première cartographie officielle de la Suisse, que le nom «lac Léman» a définitivement été adopté.»

Ton opinion