Lenny fait sa «Love Revolution»
Actualisé

Lenny fait sa «Love Revolution»

Fidèle à lui-même, Lenny Kravitz est arrivé comme une superstar mercredi sur la scène de l'Auditorium Stravinski.

Vêtu tel un mannequin posant pour le prochain numéro de Vogue, il a offert au public un concert exceptionnel et unique. Ses trois quarts d'heure de retard ont vite été oubliés grâce à une setlist spécialement concoctée pour le festival.

A Montreux, on aime quand les artistes, comme Prince l'année dernière, offrent un concert sur mesure et il l'a fait. Accompagné d'excellents musiciens, dont trois cuivres, Lenny a non seulement passé en revue ses plus grands tubes, dont le dernier en date, «I'll Be Waiting», mais a également joué des morceaux plus jazzy.

Tout plaît chez Kravitz, sa musique bien entendu, mais également sa gestuelle charnelle, ses éternelles lunettes noires et son déhanché inimitable.

Après plus de deux heures de concert, l'artiste s'est retiré, laissant planer dans la salle un sentiment d'euphorie, le sentiment d'avoir vécu l'un des grands moments de cette 42e édition.

Dany Besançon, Montreux

Ton opinion