E-sport  – L’entraîneur prend la place de son joueur en plein Mondial

Publié

E-sport L’entraîneur prend la place de son joueur en plein Mondial

Le coach de la team suisse BDS a remplacé un absent au pied levé lors de deux matches épiques au Six Invitational, les championnats du monde de «Rainbow Six Siege».

par
Loïc Gebhard
BiOs a rejoint BDS en septembre 2021, après être passé par Acend et Vitality.

BiOs a rejoint BDS en septembre 2021, après être passé par Acend et Vitality.

Ubisoft/@Kirill.Vision

Il y a pile une semaine, tous les voyants étaient au vert pour BDS au Six Invitational. Après une brillante saison, la team franco-suisse semblait plus forte que jamais au moment de débuter le Mondial de «Rainbow Six Siege». Mais, lors du premier jour du tournoi, coup de tonnerre: l’équipe annonce que son joueur Adrien «RaFaLe» Rutik n’est pas en mesure de participer à la compétition. Dans l’urgence, c’est le coach de la team, Arnaud «BiOs» Billaudel, qui le remplace au pied levé. Et, à la surprise de beaucoup, l’entraîneur de 31 ans a fait bien plus que tenir tête aux meilleures gâchettes du globe, malgré un dénouement un peu amer.

«C’est fou»

Certes, BDS n’a pas résisté au choc lors de son premier match contre les Brésiliens de Furia, perdu 2-0. Mais avec 14 éliminations BiOs a su assurer les arrières de ses coéquipiers. «J’ai 20 heures de jeu en une année et je joue au Six, a réagi le coach sur Twitter. Même si je suis assez perdu, c’est fou de se retrouver face à des monstres pareils.» De nouveau en piste contre les Américains de DarkZero Esports lors du 2e jour, l’entraîneur a définitivement conquis le public en se classant parmi les meilleurs clutchers. Intense, le bras de fer s’est terminé en prolongations, avec une victoire sur le fil de DarkZero (2-1). 

Le retour de RaFaLe jeudi a fait croire un instant au conte de fées, avant qu’une nouvelle défaite contre TSM et une victoire poussive contre Elevate ne sifflent la fin de partie pour BDS, éliminée du Mondial. «L’aventure nous a beaucoup rapprochés, nous a soudés», a ajouté BiOs. 

La bataille des play-off est lancée

Ton opinion

9 commentaires