Fribourg - L’éolien provoque de nouveaux remous
Publié

FribourgL’éolien provoque de nouveaux remous

L’impartialité du choix des sites susceptibles d’accueillir des éoliennes est remise en cause par une association, mais l’État estime que ce n’est pas justifié.

par
Xavier Fernandez
Les éoliennes peinent à convaincre dans le canton de Fribourg (photo prétexte).

Les éoliennes peinent à convaincre dans le canton de Fribourg (photo prétexte).

Getty Images

«Le Conseil d’État vend-il le canton aux Services industriels genevois (SIG) pour l’implantation d’éoliennes?» C’est sous ce titre provocateur que les députées Solange Berset (PS) et Antoinette de Weck (PLR) ont regroupé une série de questions concernant les différents acteurs ayant joué un rôle dans le développement de l’énergie éolienne dans le canton de Fribourg. Le problème, c’est qu’ils sont tous connectés entre eux.

Pour définir les zones susceptibles d’accueillir des parcs éoliens, dans le Plan directeur cantonal (PDCant), un mandat d’études a été confié par le Canton à la société Ennova. Mais, cette dernière est une filiale des SIG qui sont eux-mêmes partenaires de Groupe E Greenwatt, qui tente de développer les parcs fribourgeois. Malgré tout, le Conseil d’État estime que: «le thème éolien inscrit au PDCant a été élaboré dans les règles de l’art, à savoir en conformité avec la procédure établie, ainsi qu’en toute indépendance et impartialité par rapport aux développeurs potentiels de futurs projets.»

Paysage libre demande une révision

Vendredi, après la diffusion des réponses données par le Conseil d’État, le groupe Paysage libre Fribourg n’a pas tardé à réagir. «Alors que le PDCant admet que 59 sites seraient susceptibles de recevoir des éoliennes, les sites qui sont finalement retenus sont ceux qui avaient été prospectés par Ennova. Ces faits démontrent que l’étude d’Ennova n’a pas été faite avec l’impartialité et l’indépendance prétendues par le Conseil d’État. Le chapitre éolien du Plan directeur cantonal doit être revu», estime-t-il.

À noter toutefois que, comme le soulignent les autorités fribourgeoises, «il n’existe que quelques bureaux qui ont suffisamment d’expérience et d’expertise dans le domaine de l’éolien pour répondre aux attentes dans le cadre de la planification éolienne fribourgeoise». De plus, toutes les études ayant servi à établir le PDCant ont été validées par les services de la Confédération.

Ton opinion

128 commentaires