Corée du Sud - L’épouse de l’ambassadeur de Belgique invoque son immunité
Publié

Corée du SudL’épouse de l’ambassadeur de Belgique invoque son immunité

Elle est accusée d’avoir frappé deux vendeuses qui la soupçonnaient de vol à l’étalage.

A gauche, l’épouse de l’ambassadeur belge en Corée du Sud qui a donné une gifle à une des employées. 

A gauche, l’épouse de l’ambassadeur belge en Corée du Sud qui a donné une gifle à une des employées.

Capture d’écran Twitter

L’épouse de l’ambassadeur de Belgique en Corée du Sud a invoqué son immunité diplomatique pour éviter des poursuites, après avoir été accusée d’avoir frappé deux vendeuses qui la soupçonnaient de vol à l’étalage, a annoncé lundi la police sud-coréenne.

L’ambassadeur Peter Lescouhier avait auparavant dit «regretter sincèrement l’incident impliquant son épouse», précisant «présenter ses excuses en son nom». «Quelles que soient les circonstances, la façon dont elle a réagi est inacceptable», avait-il reconnu.

L’ambassade de Belgique a fait savoir «qu’elle maintenait le droit à l’immunité de l’épouse de l’ambassadeur», a déclaré un responsable du commissariat de Yongsan, dans le centre de Séoul, ajoutant que la police devrait classer l’affaire.

Jeu diplomatique

La Corée du Sud est signataire de la Convention de Vienne qui garantit aux diplomates et à leurs familles l’immunité face aux poursuites criminelles.

L’épouse de l’ambassadeur avait été interrogée au début du mois par la police après que l’ambassade eut indiqué qu’elle coopérerait avec les autorités.

Des médias avaient rapporté en avril que la femme du diplomate avait essayé deux articles dans une boutique de vêtements de Séoul avant d’en ressortir. Une employée lui avait aussitôt couru après pour s’enquérir d’un article qu’elle portait, ce qui aurait donné lieu à l’altercation.

Des images de caméras de vidéosurveillance avaient montré la femme tirant le bras d’une employée et lui portant un coup à la tête avant de gifler une autre employée venue à la rescousse. Diffusées par des médias sud-coréens et devenues virales sur internet, les vidéos avaient suscité un tollé en Corée du Sud, un pays très respectueux des règles.

(AFP)

Ton opinion