Islande: L’éruption volcanique près de Reykjavik s’étend
Publié

IslandeL’éruption volcanique près de Reykjavik s’étend

Une nouvelle faille crachant de la lave s’est ouverte lundi dans la vallée islandaise de Merardalir. Le site a été fermé et évacué par précaution.

La nouvelle fissure, longue d’environ 200 mètres, se trouve à environ un kilomètre du premier foyer de l’éruption situé lui dans la vallée de Geldingadalir, à environ 40 km de Reykjavik.

La nouvelle fissure, longue d’environ 200 mètres, se trouve à environ un kilomètre du premier foyer de l’éruption situé lui dans la vallée de Geldingadalir, à environ 40 km de Reykjavik.

AFP/ICELANDIC COAST GUARD

L’éruption volcanique en cours depuis plus de deux semaines en Islande à une quarantaine de kilomètres de Reykjavik s’est étendue lundi avec une nouvelle faille crachant de la lave, selon l’institut météorologique et des images en direct de la télévision islandaise.

La nouvelle fissure, longue d’environ 200 mètres, se trouve à environ un kilomètre du premier foyer de l’éruption situé lui dans la vallée de Geldingadalir, aux abords du mont Fagradalsfjall, a annoncé l’office météorologique d’Islande (IMO) dans un communiqué.

La nouvelle fissure s’est ouverte «vers midi» GMT (14 h en Suisse), selon l’organisme.

De petites quantités de magma orange jaillissent du sol, laissant échapper des fumées, selon des images en direct diffusées par la télévision publique RUV. La lave de la nouvelle faille s’écoule dans une autre petite vallée voisine nommée Merardalir.

L’accès au site, où de nombreux visiteurs se pressent depuis le début de l’éruption le 19 mars, a été fermé par précaution et est en cours d’évacuation, selon l’IMO et la police islandaise. Les vulcanologues islandais, qui prévoyaient initialement une éruption de courte durée, tablent maintenant sur plusieurs semaines, voire beaucoup plus.

La dernière éruption dans la péninsule de Reykjanes, cette région du sud-ouest de l’Islande où se produit l’éruption, remonte à près de huit cents ans et s’était étendue sur trois décennies avec plusieurs épisodes éruptifs de 1210 à 1240.

Le site est devenu l’attraction du moment en Islande: au dernier pointage dimanche, 36’293 personnes s’étaient rendues au pied des deux petits cratères déversant calmement de la lave – qui recouvre désormais 30 hectares – depuis l’installation d’un compteur par l’Office du tourisme islandais le 24 mars.

(AFP)

Ton opinion