Actualisé 25.05.2011 à 16:40

Grand ConseilLes 14 millions pour le Moa font jaser

Les deux parcelles sur lesquelles se trouve la disco genevoise seraient achetées trois fois leur valeur réelle. Des députés s'interrogent.

de
dti

«Le prix du mètre carré en zone industrielle est actuellement de l'ordre de 250 fr. L'Etat veut racheter 14 millions les deux parcelles abritant le Moa, cela revient à 750 fr. le m2! C'est tout simplement inacceptable!» Eric Bertinat, président de la commission des finances du Grand Conseil, ne décolère pas.

«Le conseiller d'Etat Mark Muller doit absolument rediscuter ce prix d'achat», ajoute le député UDC. Inscrit à l'ordre du jour du Grand Conseil, le sujet devrait être débattu, puis voté, jeudi ou vendredi.

Egalement opposé à ce montant, le MCG Eric Stauffer promet un «carnage» lors des débats! Plus nuancé, le socialiste Roger Deneys explique que «sur ce terrain, il y a aussi des immeubles et un rendement locatif qui lui donnent de la valeur», dit-il. Il estime toutefois que 14 millions, «c'est un million de trop».

Le Vert Christian Bavarel comprend que «l'acquisition de ce terrain soit utile à l'Etat». Mais il se demande «comment justifier un tel montant?».

En charge du dossier, Mark Muller a expliqué à la commission des finances que «le gouvernement était parti d'une valeur du terrain de 250 fr. le m2, à laquelle a été ajoutée la valeur des constructions». Le magistrat libéral a aussi rappelé que «dans une estimation immobilière, le rendement locatif est une donnée de base».

Si le parlement accepte ce crédit, Eric Bertinat craint «un précédent qui faussera les prix du marché au détriment du citoyen».

«D’autres repreneurs sont intéressés»

«Si l’Etat changeait d’avis, j’aurais deux repreneurs très intéressés qui peuvent acheter avant l’été», confie Nicolas Grange. Le représentant du propriétaire des parcelles rappelle aussi que le Canton a contractuellement jusqu’à fin mai pour se décider. «Je pense toutefois pouvoir attendre quelques semaines de plus», ajoute-t-il. Concernant le montant de 14 millions de francs, Nicolas Grange le juge «correct», ajoutant que cela «correspond totalement aux prix du marché».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!