Actualisé 20.02.2008 à 23:03

Les abonnés décodent la nouvelle télé par satellite

Ça bouge du côté de la télévision. Les Suisses doivent
jongler entre haute définition et bouquets satellites fusionnés.

La première conséquence de la fusion – décrite par les économistes comme indispensable – entre CanalSatellite (propriété de Canal+) et TPS (aux mains de TF1 et de M6) est que si tous les abonnements de ce dernier courent jusqu'à leur terme (promesse faite en août dernier), ils ne seront pas renouvelés. Même si CanalSatellite prévoit un bouquet spécifique pour la Suisse, celui de TPS n'existera plus dès juillet. Les consommateurs suisses sont pour l'heure les premiers lésés. Ainsi, depuis le début de l'année et pour l'instant, la réception par satellite n'est plus possible dans notre pays avec une seule carte pour le bouquet de CanalSatellite et la chaîne Canal+.

Dès lors, pour encore

obtenir des chaînes françaises par satellite, Oliver Sato,

de la maison Tout Par Satellite SA à Ecublens (www.toutparsatellite.com) indique qu'«il ne reste en Suisse que les abonnements de la TNT-SAT (18 chaînes françaises pour quatre ans avec décodeur prioritaire) et ABBIS (chaînes françaises nationales, sport et cinéma).

Mais le marché de la réception par satellite est en pleine ébullition (on y attend de nouveaux récepteurs révolutionnaires et les bouquets vont encore s'agrandir) et le mieux, pour faire son choix, reste de s'adresser à un spécialiste.

Patricia Rodio

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!