Actualisé 30.12.2007 à 21:21

Les abris atomiques dévoilent leurs faiblesses

Lausanne. De graves défauts sont souvent décelés dans les abris
atomiques lors des contrôles officiels.

Les abris atomiques de la capitale vaudoise sont fréquement en mauvais état. Preuve en est, sur les 248 structures contrôlées l'an dernier par les autorités, 30% présentaient des défauts importants, voire graves.

Alors qu'au niveau national le Conseil fédéral doit se prononcer sur le maintien ou non de l'obligation de construire ces bunkers privatifs et collectifs, Marc-André Marchand explique que «des irrégularités sont constatées chaque année dans des proportions similaires.» Le chef de l'Office de la sécurité civile à Lausanne tient cependant à nuancer la teneur des dégâts enregistrés.

«Par défauts graves, ce n'est pas forcément que l'abri est fissuré, insiste l'expert. Les carences que nous relevons sont fréquemment liées à des systèmes de ventilation démontés, puis perdus, ou encore à des volets blindés qui ont été retirés pour faire de la place.» Ce dernier relève encore que certains particuliers percent les murs de leur abri, afin de les aménager à leur guise. Si y stocker du matériel n'est pas interdit, «faire des trous dans la structure risque fort d'en modifier l'étanchéité».

Autant dire que dans chacun de ces cas le propriétaire est tenu de corriger les défauts. «Il faut parfois donner un deuxième avertissement pour que les choses soient réalisées, précise Marc-André Marchand. C'est que dans l'esprit des gens, ces abris font référence à une époque révolue.»

Julian Pidoux

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!