Affaire Nef: Les actions en justice étaient «corrects», selon le procureur
Actualisé

Affaire NefLes actions en justice étaient «corrects», selon le procureur

Les deux actions en justice menées dans le cadre de l'affaire Nef l'ont été de manière «hautement correcte», estime le procureur général du canton de Zurich Martin Bürgisser.

Il le déclare après avoir analysé tous les documents et discuté avec les membres impliqués du Ministère public.

Martin Bürgisser rejette donc les critiques selon lesquelles la justice zurichoise a renoncé à poursuivre l'ancien chef de l'armée Roland Nef parce qu'il était «un gros poisson» et qu'à défaut elle s'en prend maintenant à la personne suspectée d'avoir informé la presse de l'affaire. Ces deux dossiers n'ont jurdiquement aucun lien entre eux, déclare M. Bürgisser dimanche dans la «NZZ am Sonntag».

Il s'agit de délits différents, d'autres faits et d'autres inculpés, souligne-t-il. «Qui plus est, la justice doit appliquer le droit et non la morale.»

(ats)

Ton opinion