Audience: Les adeptes de Snapchat ne vont pas voir ailleurs
Actualisé

AudienceLes adeptes de Snapchat ne vont pas voir ailleurs

Les habitués de l'app à l'icône du fantôme blanc tiennent à ne pas être facilement accessible.

par
laf

La copie systématique des fonctions populaires de Snapchat dans les différentes apps de Facebook a une portée limitée. Si l'on en croit les données récoltées par la firme App Annie aux Etats-Unis, 35% des utilisateurs de Snapchat ne se trouvent pas le même jour sur Facebook; de même, 46% ne sont pas sur Instagram. Ils sont encore davantage, soit 61%, à ne pas regarder de vidéos sur YouTube, propriété de Google/Alphabet.

«Malgré les récentes copies, les gens ont tendance à utiliser Snapchat pour des moments plutôt éphémères, alors qu'ils utilisent Facebook et Instagram pour créer une image d'eux-mêmes», a commenté à l'agence Bloomberg Harry Karg­man, spécialiste de la publicité sur mobile.

Cela n'empêche pas les fidèles des apps de la famille Facebook d'adopter massivement les «Stories», ces tranches de vie en vidéo que l'on publie. Les fonctions clones de Snapchat ont conquis déjà 175 millions d'utilisateurs quotidien sur WhatsApp, et plus de 200 millions sur Instagram, c'est-à-dire bien plus que les 60 millions d'habitués que recense Snapchat.

Facebook risque d'enfoncer le clou avec ses filtres et effets de réalité augmentée, spécialité jusqu'ici de son rival. «Nous étions un peu en retard dans cette tendance à faire de la caméra le centre de partage, s'est félicité Mark Zuckerberg. Mais notre technologie est désormais à la pointe. Je pense que dorénavant, nous continuerons à ouvrir la voie».

Ton opinion