Les adolescents à problèmes et leurs éducateurs se racontent
Actualisé

Les adolescents à problèmes et leurs éducateurs se racontent

«Les règles de l'autre» dévoile l'éducation spécialisée lausannoise à travers des explications, des trucs utiles et des témoignages d'ados et d'éduc's.

C'est une démarche originale que le collectif auteur de l'ouvrage «Les règles de l'autre» (Ed. de l'Hèbe) a suivie. En cinq parties, ces pros de l'éducation spécialisée présentent d'abord un thème de façon théorique, puis pratique. Avant de céder la parole aux éducateurs et aux jeunes en difficulté, en publiant les lettres et messages envoyés de part et d'autre.

L'introduction plante le décor à la fois sordide et rassurant des institutions spécialisées pour ados en difficulté. On y découvre aussi les portraits de Karim, d'Annie, d'Alex et tant d'autres jeunes pris en charge par ces structures.

Le premier chapitre traite de la rupture, celle qui amène les «enfants terribles» dans ce système oscillant entre psy et prison. «Un jour, mon père quitta le domicile conjugal, car il ne supportait plus les disputes avec ma mère, écrit Sidonie. Ma mère était devenue alcoolique. Moi, dans cette histoire, je ne savais plus où me diriger.» C'est à la Maison des jeunes qu'elle a atterri.

Celle-ci, comme d'autres institutions, fait l'objet de la 2e partie: le quotidien, les règlements, l'organisation. Le 3e chapitre évoque les limites, en matière de sorties nocturnes, de consommation d'alcool, de drogues. Les relations sexuelles entre jeunes sont aussi interdites par des éducateurs, parfois attendris par un grand amour.

Nathalie Thurler

Déjà disponible

Ton opinion