Les adolescents plus vulnérables à certains cancers
Actualisé

Les adolescents plus vulnérables à certains cancers

Les adolescents pourraient être plus vulnérables que les adultes à certains types de cancer, notamment celui de la peau, des testicules et du col de l'utérus.

Certains taux de cancer ont augmenté plus vite chez les adolescents que chez les adultes en Angleterre de 1979 à 2003, montrent les travaux présentés à la conférence internationale de la Fondation contre le cancer des adolescents (Teenage Cancer Trust). Les chercheurs ne savent pas si l'explication est génétique, hormonale, liée à leur mode de vie ou si elle tient à l'ensemble de ces facteurs.

«La question est de savoir s'il y a des raisons particulières pour lesquelles ces jeunes adultes développent des cancers qui touchent habituellement les adultes», souligne Jillian Birch, de l'organisation Cancer Research United Kingdom.

Les taux de cancer du col de l'utérus ont baissé en Angleterre ces trois dernières décennies dans toutes les catégories d'âge sauf chez les adolescents et les jeunes adultes. Il a augmenté de 7% chaque année chez les 15-19 ans, selon l'étude. Le taux de cancer de la peau augmente dans toutes les catégories d'âge, mais de façon plus marquée chez les jeunes d'une vingtaine d'années, avec une hausse d'environ 4% chez les 20-24 ans contre 2,5% chez les 35-39 ans.

Le nombre de cas recensés chaque année reste toutefois réduit: en moyenne 40 pour les cancers du col de l'utérus et 140 pour les cancers de la peau.

Les cancers des testicules, la maladie de Hodgkin et les tumeurs cérébrales figurent parmi les cancers les plus courants chez les jeunes. Les chercheurs ont découvert que les adolescents en souffrant étaient plus susceptibles de venir de milieux favorisés.

Selon les experts, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si les adolescents sont génétiquement plus vulnérables à certains cancers. (ap)

Ton opinion