Les ados se mettent au cigare
Actualisé

Les ados se mettent au cigare

Les élèves du secondaire sont nombreux à délaisser la cigarette, mais plusieurs optent pour les cigares, notamment ceux au goût de bonbon.

C'est du moins ce que l'on peut constater au Québec, selon une recherche publiée mercredi par l'Institut de la statistique.

Entre 2004 et 2006, l'usage de la cigarette est passé de 19% à 15% chez ces élèves, mais les consommateurs de cigares ou de cigarillos (22% des jeunes) sont maintenant proportionnellement plus nombreux que les fumeurs de cigarettes. Environ 11% des non-fumeurs de cigarettes ont déclaré s'adonner à ce type de consommation.

En avril dernier, le ministère québécois de la Santé annonçait qu'il allait étudier la possibilité d'interdire la vente à l'unité de cigares aromatisés.

La Coalition québécoise pour le contrôle du tabac prône l'adoption d'un règlement en ce sens. L'organisme craint que la popularité des cigarillos à saveur de friandises annule les succès enregistrés au cours des dernières années dans la lutte au tabagisme juvénile.

La proportion des consommateurs de drogues a également régressé de manière significative, passant de 36% en 2004 à 30% en 2006, particulièrement chez les consommateurs de cannabis, d'hallucinogènes, de cocaïne de solvants et d'héroïne. Sept pour cent des élèves présentent un problème de consommation d'alcool et de drogues. (ap)

Ton opinion