Suisse: Les affiches d'un assureur choquent par leur slogan

Actualisé

SuisseLes affiches d'un assureur choquent par leur slogan

Certains passants se sentent stigmatisés par une campagne de publicité dans les rues.

par
Frédéric Nejad Toulami
Le message exposé dans les villes est ressenti comme culpabilisant par des couples sans enfant.

Le message exposé dans les villes est ressenti comme culpabilisant par des couples sans enfant.

fnt

«Savez-vous, Allianz, que des femmes ne peuvent pas avoir d'enfants et que ça n'a rien à voir avec leur courage? Et d'autres ont le droit de ne pas en avoir sans que leur courage soit en cause.» Âgée de 40 ans, Caroline est remontée contre la nouvelle campagne publicitaire de la société d'assurance qui a fleuri dans les rues de plusieurs villes suisses. D'autres lui emboîtent le pas sur un réseau social, considérant le slogan de l'assureur comme une injonction culpabilisante. Comme si la pression sociale, déjà forte, augmentait avec ce type de message affiché.

«Ce n'est en aucun cas notre intention, promet Bernd de Wall, porte-parole d'Allianz. Avec notre campagne publicitaire globale «Le courage c'est agir», nous voulons motiver les gens à sortir des sentiers battus et à oser la nouveauté. En tant que partenaire d'assurance, nous les accompagnons dans cette voie.» Il précise que dans ce cas-là, il s'agit de cibler les familles pour leur proposer des assurances spéciales.

Pour Gianni Haver, professeur de sociologie à l'Université de Lausanne, ce slogan est certes «posé abruptement», mais il n'y voit rien de choquant.

«Le courage, c'est face à un danger»

Quant à Fabrice Vincent, professeur en marketing digital et communication à l'école genevoise Crea, il parle de grande maladresse. «Le rôle d'un assureur est de vous prémunir contre des risques inattendus et d'être à vos côtés, explique-t-il. On évoque le courage face à un danger. Or là, on l'associe avec le fait d'avoir des enfants, c'est douteux. Je comprends les réactions négatives. Ce message est maladroit vis-à-vis des parents ainsi que de ceux qui ne peuvent ou ne veulent en avoir.»

«On évoque le courage face à un danger, or là on l'associe aux enfants. Ce message est maladroit vis-à-vis des parents ainsi que de ceux qui ne peuvent pas ou ne veulent pas en avoir.»

Fabrice Vincent

Professeur en marketing digital et communication

Ton opinion