Actualisé 28.01.2009 à 12:44

Grèce

Les agriculteurs bloquent la circulation routière

Des milliers d'agriculteurs ont à nouveau manifesté mercredi en Grèce.

Ils ont installé des barrages routiers et bloqué des postes aux frontières pour protester contre la baisse des prix agricoles.

Une soixantaine de barrages ont été dressés sur différentes routes du pays, interrompant notamment la circulation entre la capitale Athènes et Salonique, la deuxième ville du pays. La frontière avec la Bulgarie était fermée, provoquant des embouteillages longs de plusieurs kilomètres.

Les agriculteurs, qui en sont à leur 10e jour d'action, exigent une revalorisation des aides publiques et une baisse des impôts pour pallier le ralentissement de l'activité économique. Ils ont rejeté l'offre d'un plan gouvernemental de 500 millions d'euros, le jugeant insuffisant.

Les agriculteurs affirment que les prix des denrées ont baissé de 50% tandis que la hausse du prix des carburants l'an passé a augmenté d'un tiers les coûts qu'ils doivent supporter.

«Ce plan ne va pas soigner nos douleurs, c'est comme s'ils nous donnaient de l'aspirine», a déclaré un céréalier présent au poste frontière de Promachonas, point de passage vers la Bulgarie.

Après les violences urbaines qui ont touché le pays au mois de décembre, ces manifestations constituent un nouveau défi pour le gouvernement conservateur du premier ministre Costas Karamanlis, qui dispose d'une majorité d'un siège au parlement.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!