Actualisé 15.10.2015 à 21:14

Hockey - LNA

Les Aigles espèrent le début d'une série

Vainqueurs de Langnau jeudi (4-0), les Genevois ont l'occasion d'enfin lancer leur saison, vendredi soir à Ambri.

de
Florian Müller
Matt D'Agostini a été une menace constante pour la défense bernoise, jeudi soir aux Vernets.

Matt D'Agostini a été une menace constante pour la défense bernoise, jeudi soir aux Vernets.

Inexorable, la sentence s'est confirmée au fil des minutes: ce Genève-Servette, impliqué dans tous les secteurs de la glace, n'a laissé que des miettes à son Langnau. Un rythme de sénateur, tout en maîtrise, pour asseoir une domination sans partage. «Tous les matches ne sont pas aussi faciles, soufflait Chris McSorley à peine sorti de la glace. Nous avons tout de suite trouvé le bon rythme. Notre système commence à tourner.»

Une statistique pour illustrer le cavalier seul genevois: lors de la seconde période, Servette a tiré 17 fois au but, Langnau une seule. «Durant 40 minutes, nous avons vraiment été solides, reprend Kevin Romy. Mettre Langnau sous pression, c'était notre objectif, et on a réussi à tenir notre ligne de conduite.» Une cohésion d'équipe, certes face à un adversaire de piètre facture hier soir, qui pourrait faire des petits. De facto, chacun des quatre buts genevois a été inscrit par une ligne différente. «C'est un des éléments extrêmement positif de la soirée, se réjouissait Chris McSorley. Pour viser le titre, il faut avoir au moins trois blocs capables de faire la différence.»

Reste le plus compliqué pour Genève-Servette cette saison: confirmer. Et ce, dès ce soir à Ambri. «Enchaîner deux victoires de suite, c'est l'objectif de toute l'équipe, lançait Romy. Le championnat est tellement serré, nous n'avons pas le droit de prendre un jour de congé.» Et McSorley de conclure: «C'est notre chance de véritablement lancer notre saison. Nous devons la saisir.»

Genève-Servette - Langnau Tigers 4-0 (2-0 2-0 0-0)

Les Vernets, 5981 spectateurs.

Arbitres: Fonselius/Massy (Fin/S), Fluri/Kovacs.

Buts: 15e D'Agostini (Romy) 1-0. 17e Jérémy Wick (Slater, Jacquemet) 2-0. 27e Tom Pyatt (Romy, Loeffel/à 5 contre 4) 3-0. 32e Douay (Slater, Eliot Antonietti) 4-0.

Pénalités: 5 x 2' contre Genève-Servette, 6 x 2' contre Langnau.

Genève-Servette: Robert Mayer; Loeffel, Mercier; Vukovic, Fransson; Iglesias, Bezina; Eliot Antonietti; Riat, Tom Pyatt, Rod; Jérémy Wick, Slater, Jacquemet; D'Agostini, Romy, Pedretti; Douay, Kast, Roland Gerber; Rubin.

Langnau Tigers: Ciaccio (32e Punnenovs); Hecquefeuille, Kim Lindemann; Currit, Koistinen; Yves Müller, Weisskopf; Adrian Gerber, Ronchetti; Sandro Moggi, Anton Gustafsson, Lukas Haas; Jordy Murray, DiDomenico, Nüssli; Nils Berger, Albrecht, Tobias Bucher; Wyss, Schirjajew, Tom Gerber.

Notes: Genève-Servette sans Almond, Bays, Lombardi, Picard ni Traber (blessés), Langnau sans Deny Bärtschi, Clark, Gossweiler, Sven Lindemann, Claudio Moggi, Stettler ni Zryd (blessés). Tirs sur le poteau: 27e Romy, 43e Slater.

Facile. DiDomenico doit encore s'en mordre les doigts. Le but vide lui tendait les bras à la 4e minute. Essayé, pas pu: la physionomie du match aurait été tout autre. Le long déboulé sur l'aile droite de D'Agostini est venu sanctionner les premières errances de Ciaccio(1-0, 15e). Ensuite, cela a été au tour de Wick, servi par Slater, de s'en donner à cur joie (2-0, 17e). Une pénalité provoquée par le cerbère des Tigers a encore offert sur un plateau le but de la sécurité à Tom Pyatt (3-0, 27e). Le 4e goal, signé Douay (32e), a même provoqué la sortie du malheureux Ciaccio.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!