LNA: Les Aigles marquent leur territoire
Actualisé

LNALes Aigles marquent leur territoire

Après quatre revers de suite dans sa patinoire des Vernets, Genève-Servette a fait plier Bienne 3-0 et se maintient dans le sillage de Fribourg en tête du championnat.

par
Grégory Beaud
Genève
Jolie victoire à domicile pour Genève-Servette.

Jolie victoire à domicile pour Genève-Servette.

Les hommes de Chris McSorley ont parfaitement négocié leur dernière rencontre avant la trêve de l'équipe nationale. Très appliqués, ils ont muselé les Seelandais qui restaient pourtant sur deux succès de rang face à Lugano et Rapperswil.

Un mois de disette

La dernière victoire du GSHC dans ses murs remontait à plus d'un mois. C'était le 3 novembre face à Berne (5-2). Entre temps, Kloten, Fribourg, Lugano et Berne étaient tour à tour repartis avec le sourire du bout du Lac Léman. Avant cette étonnante série négative, la troupe de Chris McSorley avait triomphé de ses 11 premiers hôtes.

Face à Bienne, la rencontre aurait pu tourner dans un sens comme dans l'autre. Peu après la mi-match, les Seelandais sont passés tout proche de l'ouverture du score. Dans une période de remous comme traverse Genève actuellement, être mené au score aurait pu être désastreux. Par chance pour eux, les Grenat ont vu l'envoi de Thomas Wellinger se heurter au poteau. Du moins, c'est la décision prise par Mr Stricker. Après une étude minutieuse des images, il n'était pas aisé de déterminer où a précisément frappé le puck. Après quelques minutes d'hésitation, l'arbitre a finalement décidé de ne pas changer sa décision.

«Le facteur chance est évidemment présent, a reconnu Louis Matte, l'assistant de Chris McSorley. De mon côté, je préfère retenir le bon travail effectué par les joueurs. Après une période de doute, nous avons été très appliqués en ne faisant qu'un minimum d'erreurs à la relance. Leur système défensif ne nous a pas trop dérangé, nous avons été solide en transition.»

Stephan blanchi

Après avoir résisté aux assauts adverses, les Genevois ont fait la différence en fin de tiers-temps intermédiaire, tout d'abord par Yannick Weber. Une fois encore, l'arbitre de la rencontre est aller étudier les images vidéo, Kevin Romy se trouvant dans la zone de Reto Berra. Propulsé par Marc-Antoine Pouliot, le No 88 des Vernets n'a pas été en mesure d'éviter le gardien seelandais. Décision facile pour Mr Stricker qui n'a pas fait bien long avant de valider la réussite. En cinq minutes, le GSHC a tourné la rencontre.

En fin de match, les Grenat ont préservé le blanchissage de Tobias Stephan, son troisième de la saison. «C'était important pour nous, a confirmé Louis Matte. Lors des précédentes rencontres, nous lui avons laissé trop de travail.» Grâce à ce précieux succès, Genève-Servette reste bien calé dans le sillage de Fribourg Gottéron qui impose un train d'enfer à la LNA.

Genève-Servette - Bienne 3-0 (0-0 2-0 1-0)

Les Vernets. 6928 spectateurs. Arbitres: Stricker, Kaderli/Wüst. Buts: 39e (38'33'') Weber (Dan Fritsche, Picard) 1-0. 40e (39'54'') Fata (Bezina) 2-0. 60e (59'39'') Simek 3-0.

Pénalités: 1 x 2' contre Genève-Servette; 3 x 2' contre Bienne. Topscorers PostFinance: Dan Fritsche, Seguin.

Genève-Servette: Stephan; Bezina, Vukovic; Gian-Andrea Randegger, Mercier; Gautschi, Weber; Antonietti; Romy, Picard, Dan Fritsche; Paul Savary, Keller, Simek; Walker, Fata, Rivera; Berthon, Friedli, Gerber; John Fritsche.

Bienne: Berra; Kparghai, Meier; Wellinger, Grieder; Gossweiler, Rouiller; Huguenin, Trutmann; Haas, Seguin, Kane; Ehrensperger, Pouliot, Micflikier; Kellenberger, Tschantré, Wieser; Gloor, Füglister, Lauper.

Notes: Genève-Servette sans Walsky, Almond, Salmelainen (blessés) ni Jean Savary (surnuméraire). Bienne sans Peter, Spylo, Untersander, Wetzel (blessés) ni Baudoin (surnuméraire). Temps mort pour Bienne (59'23''), qui évolue sans gardien de 59'03'' à 59'39''.

Classement: 1. Fribourg Gottéron 30/57 (96-72). 2. Genève-Servette 30/57 (93-73). 3. Berne 30/55 (102-70). 4. Zurich Lions 31/54 (94-83). 5. Zoug 29/52 (103-88). 6. Kloten Flyers 30/47 (90-81). 7. Lugano 30/46 (104-91). 8. Davos 30/45 (106-94). 9. Bienne 31/44 (97-106). 10. Rapperswil-Jona Lakers 31/38 (90-126). 11. Ambri-Piotta 30/29 (71-104). 12. Langnau Tigers 28/16 (57-115).

A un rien. Genève-Servette et Bienne se sont neutralisés durant près de deux périodes. A la 33e minute, les Seelandais sont passés tout proche de l’ouverture du score par Weillinger. Le futur joueur de Berne a allumé le poteau de Tobias Stephan. Cinq minutes plus tard, Weber a pu ouvrir la marque. Moins de deux minutes plus tard, Fata a donné deux longueurs d’avance aux «Grenat». Il restait six secondes à jouer dans cette deuxième période. Les hommes de Kevin Schläpfer ont entamé la troisième période sur de bonnes bases, mais se sont heurtés à un excellent Tobias Stephan. Juraj Simek a assuré le succès des siens dans la cage vice, à 21 secondes de la sirène finale.

Ton opinion