Imposture - Les Alexa sonnent la révolte contre Amazon
Publié

ImpostureLes Alexa sonnent la révolte contre Amazon

Des parents accusent le cybermarchand de parasiter la vie de leurs enfants en ayant choisi le même prénom pour la commande de ses appareils connectés.

Le mot «magique» Alexa est utilisé dans de nombreux foyers pour réveiller l’enceinte vocale d’Amazon.

Le mot «magique» Alexa est utilisé dans de nombreux foyers pour réveiller l’enceinte vocale d’Amazon.

amazon

Le mot Alexa s’est répandu dans les ménages au fil des ventes de la gamme d’appareils Echo d’Amazon. Il sert de sésame pour amorcer toute interaction vocale avec l’enceinte connectée. Mais cette commande ne plaît pas aux parents qui l’ont choisie comme prénom pour leur fille.

Des petites Alexa sont la cible répétée de moqueries de la part de camarades de classe criant leur nom suivi d’une commande anodine. «Cela a commencé à la cour d’école. Les enfants plus âgés disaient des choses comme «Alexa, joue au disco». Les autres garçons l’ont compris et ont enchaîné avec des ordres», a témoigné à la BBC la mère d’une petite Alexa âgée de 6 ans.

Cas extrême

Une autre mère de famille a détaillé des cas de harcèlements scolaires qui l’ont poussée à faire changer d’école et de prénom à sa fille qui s’appelait Alexa. «Elle a commencé à ne plus vouloir se présenter à l’école à cause de blagues et du retour de bâton. C’était et c’est toujours une enfant, mais les adultes pensaient que c’était normal de se moquer d’elle. C’est terrible. L’école ne l’a pas aidée et lui a dit qu’elle devait développer sa résilience».

Comme alternative à Alexa, nous proposons également plusieurs autres mots, notamment Echo, Computer et Amazon

Amazon, déclaration officielle.

La mère de famille en veut aussi au cybermarchand américain. «Amazon doit changer le mot de réveil par défaut sur ses appareils. Il est clair qu’il n’y a pas eu assez de recherches éthiques sur l’utilisation d’Alexa».

Amazon s’est dit «attristé» par ces témoignages et a rappelé que des mots de réveil alternatifs sont disponibles. «L’intimidation de toute sorte est inacceptable, et nous la condamnons dans les termes les plus forts possibles. Nous avons conçu notre assistant vocal pour refléter les qualités que nous apprécions chez les gens - être intelligent, prévenant, empathique et inclusif», a commenté le cybermarchand américain.

Prénom en déclin

Au Royaume-Uni, il y aurait quelque 4000 Alexa âgées de moins de 25 ans. Mais depuis l’introduction en 2016 dans le pays de la gamme d’appareils Echo, le prénom a vu sa popularité chuter drastiquement. En l’espace de 3 ans, il est passé de la 167 à la 920e place.

Servilité facilitée?

La commande vocale Alexa a déjà fait débat aux États-Unis avec une campagne intitulée «Alexa is a Human» menée dans l’État du Massachusetts par Lauren Johnson. «Ma fille Alexa a maintenant neuf ans, a expliqué la mère de famille. Tout cela va bien au-delà des taquineries et des brimades «normales». C’est de l’effacement d’identité. Le mot Alexa est devenu synonyme de serviteur ou d’esclave. Cela autorise les gens à traiter les personnes portant le nom d’Alexa de manière servile».

Des adultes aussi

La problématique touche également les adultes. Une Alexa allemande dit avoir subi des blagues tant dans sa vie privée que dans sa vie professionnelle. «Si je fais une présentation au travail, dès que je dis mon nom, quelqu’un fait toujours un commentaire», a-t-elle déclaré à la BBC. «Je pense que c’est éthiquement inacceptable qu’une marque puisse détourner un nom humain et en changer totalement la signification. Mon nom est mon identité», a-t-elle encore plaidé.

Siri chez Apple

Alexa n’est pas le seul assistant vocal à porter un prénom également utilisé par des personnes. Siri, le nom de l’assistant vocal d’Apple, est le diminutif de Sigrid et est utilisé en Norvège, en Suède et dans les îles Féroé. Une adulte appelée Siri avait aussi témoigné être la victime de nombreuses blagues à propos de son nom, dont une de la part d’un employé du service d’assistance d’Apple.

Mais d’autres parents ont découvert le prénom et l’ont choisi pour leur enfant.

(laf)

Ton opinion

36 commentaires