Les Allemands ne sont pas désirés en Suisse
Actualisé

Les Allemands ne sont pas désirés en Suisse

ZURICH – L'arrivée massive de travailleurs allemands en Suisse a exacerbé la relation complexe d'amour-haine entre le petit et le grand voisin.

Le débat fait en tout cas rage dans les médias alémaniques. Les Allemands sont arrogants, hautains, parlent trop vite et trop fort, et se sentent chez eux en Suisse. Telle est l'image qui circule outre-Sarine, si l'on en croit les médias. Blick a fait un sondage en demandant à ses lecteurs: «Y a-t-il trop d'Allemands en Suisse?» Oui, ont répondu 66% d'entre eux. Ils «envahissent» les hôpitaux, les hautes écoles, occupent les postes-clés dans les entreprises et même l'administration. Aujourd'hui, plus de 166 000 Allemands vivent sur le territoire helvétique. (ats)

Ton opinion