Vie privée: Les Allemands privés d'anonymat sur Facebook
Actualisé

Vie privéeLes Allemands privés d'anonymat sur Facebook

Le réseau social n'a pas le devoir de tolérer des pseudos sur sa plateforme, selon la décision finale de la justice.

par
laf

Les adeptes de la vie privée n'ont pas obtenu le droit d'interagir sur Facebook avec un profil anonyme. La Cour d'appel de l'État de Schleswig-Holstein leur a définitivement rejeté ce droit, contre l'avis de l'autorité de protection des données personnelles (ULD).

Facebook s'est félicité de cette décision, réaffirmant que sa politique en matière de données était conforme aux lois européennes de protection de données qui concernent également les Allemands.

Deux décisions judiciaires précédentes avaient déjà reconnu le droit à Facebook d'exiger de ses utilisateurs qu'ils donnent leur véritable identité. Selon l'ULD, Facebook viole pourtant la loi sur les médias allemands qui donne aux utilisateurs le droit d'utiliser des pseudos en ligne.

Mais les juges ont considéré que le traitement des données n'avait pas lieu en Allemagne, où le réseau social n'abrite que des équipes de vente et de marketing, mais en Irlande, lieu de la filiale européenne de Facebook.

Les avocats de l'ULD avaient déjà fustigé ce raisonnement lors du jugement précédent. Ils estimaient que les données étaient prélevées en Allemagne et traitées aux Etats-Unis et non par sa filiale en Irlande.

Ton opinion