Les Allemands sont happés par les salaires suisses
Actualisé

Les Allemands sont happés par les salaires suisses

BERNE – Détrônant les Etats-Unis, la Suisse est devenue une destination de prédilection des travailleurs allemands.

La Suisse a la cote auprès des Allemands. Ils constituent désormais le groupe le plus important des nouveaux immigrés en Suisse. Près de 25 000 sont arrivés l?an dernier, soit 4340 de plus qu?en 2005 et 6600 de plus qu?en 2004. «Des 24 700 nouveaux arrivants de nationalité allemande, entre 16 000 et 17 000 ont une activité lucrative», a indiqué le porte-parole de l?Office fédéral des migrations Dominique Boillat. Cela représente un quart de plus qu?une année auparavant. Les Allemands, présents en majorité en Suisse alémanique, sont actifs surtout dans la construction, comme infirmières, ingénieurs et dirigeants d?entreprise. «Il ne s?agit en général pas de chômeurs qui viennent en Suisse, mais de personnes hautement qualifiées», a précisé M. Boillat. Une explication: cela tient au fait que les salaires helvétiques pour les employés bien formés sont plus élevés qu?en Allemagne. Les entreprises suisses sont en outre friandes de travailleurs allemands. Au final, après déduction de ceux retournés dans leur pays, le nombre d?Allemands dorénavant établis de manière permanente en Suisse a augmenté de 15 000 environ par rapport à 2005. Au total, la communauté allemande de Suisse compte plus de 170 000 personnes. Cette situation ne serait pas pour plaire à la population locale, qui estime qu'il y a trop d'Allemands en Suisse, selon Blick. Les Italiens restent néanmoins la population étrangère la plus importante du pays, avec 300 000 ressortissants. (ats)

Ton opinion