Actualisé 06.12.2006 à 08:37

Les Alpes n'ont pas eu aussi chaud depuis 1300 ans

Les Alpes connaissent leur période automnale la plus douce depuis 1300 ans. Elles devraient avoir encore plus chaud dans les années à venir.

Cet expert se fonde sur une étude menée par un groupe d'instituts européens de climatologie.

"Nous connaissons actuellement la période la plus douce (pour cette saison) de ces 1300 dernières années", a déclaré Reinhard Böhm, chef du département de climatologie au sein de l'Institut central autrichien de météorologie et de géodynamique à Vienne.

Cet expert se fonde sur une étude menée par un groupe d'instituts européens de climatologie, dont les travaux ont permis d'élaborer des modèles climatiques sur plus d'un millénaire pour une région s'étendant de la vallée du Rhône à l'Ouest à la Hongrie à l'Est, et de Nuremberg au Nord à la Toscane au Sud.

Sur la période étudiée, les températures ne se sont guère éloignées de leur faible niveau habituel en cette saison, hormis une période plus douce entre les 10e et 12e siècles. Les glaciers alpins ont atteint leur taille maximale au milieu du 19e siècle, a déclaré M. Böhm à l'agence autrichienne de presse APA.

La pollution industrielle émise à partir de cette époque a commencé à produire des effets au milieu du 20e siècle. Les émissions de fumée et d'autres produits ont dans un premier temps provoqué un léger rafraîchissement en altérant l'exposition aux rayons du soleil, a poursuivi l'expert.

La tendance actuelle au réchauffement observée depuis une vingtaine d'années est due à l'utilisation cumulative de combustibles fossiles produisant des émissions de gaz à effet de serre, a-t-il souligné.

"Cela a conduit à des températures toujours plus hautes depuis les années 1980 et les modèles montrent qu'il fera encore plus chaud à l'avenir", a dit M. Böhm.

Comme de nombreux autres endroits en Europe, l'Autriche connaît son automne le plus doux depuis le début du relevé des températures et de nombreuses stations de ski ont retardé le coup d'envoi de la saison.

Les canons à neige restent inutiles sur les pentes désespérement vertes des habituelles pistes de ski et l'Autriche s'inquiète pour son lucratif secteur touristique. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!