Actualisé 03.07.2012 à 22:25

Chute au LagginhormLes alpinistes décédés seraient des Allemands

Un groupe d'alpinistes, venu de Berlin pour gravir le Lagginhorm, a fait une chute de plusieurs centaines de mètres mardi. C'est un de leur compagnon, resté en arrière, qui a donné l'alerte.

Les alpinistes ont chuté de ce sommet.

Les alpinistes ont chuté de ce sommet.

Six grimpeurs s'étaient engagés tôt mardi matin dans l'ascension du Lagginhorn, un sommet culminant à 4010 mètres non loin de Saas Fee. Alors qu'ils parvenaient à une centaine de mètres du sommet, l'un des alpinistes, ne se sentant pas bien, s'est arrêté. Les cinq autres ont poursuivi leur progression et ont atteint le sommet. Alors qu'ils entamaient la descente, les cinq alpinistes ont chuté. Ils sont tous décédés sur les lieux de l'accident.

D'après des informations du «Blick», les alpinistes sont de nationalité allemande. Ils habitaient tous dans la région de Berlin précise le quotidien alémanique sur son site internet.

Causes indéterminées

Les causes sont pour l'instant indéterminées. L'alpiniste qui s'était arrêté peu avant le sommet a transmis l'alarme. Les secouristes n'ont pu que constater le décès de ses cinq collègues. Bouleversé, un guide de Saas-Fee qui a participé au sauvetage n'a pas voulu s'exprimer sur la course. Ce sommet fait partie d'un trio avec le Fletschhorn et le Weissmis. Bien que situé en haute montagne, il n'est pas considéré comme difficile.

L'inclinaison de la pente au sommet atteint les 40% mais, avec piolet et crampons, c'est faisable précise un autre guide valaisan contacté par «20 minutes». Un avis que partage Bruno Jelk, chef de la colonne de secours d'Air Zermatt: «Le Lagginhorn est une voie facile. Les gens y vont sans s'assurer aux pierres, juste en cordées. On y trouve beaucoup de monde et d'étrangers, justement parce que c'est facile.» Le sauveteur avance une hypothèse: «Avec les précipitations de la veille, il est possible qu'il y ait eu une coulée. Les conditions ont pu devenir très difficiles. En général, les gens qui ont des accidents là-bas glissent, à cause de la neige qui s'accumule sous les crampons.» Une enquête a été ouverte par le Ministère public du Haut-Valais. (20 minutes/ats)

Sommet meurtrier

La montée au Lagginhorn ne comporte pas de difficultés particulières. Pourtant, depuis 2000, six personnes, dont trois Allemands ont déjà perdu la vie dans cette ascension, dont plusieurs à proximité du sommet. Le drame d’hier est le plus grave enregistré en montagne cette année en Suisse. L’an passé, 29 personnes étrangères ont trouvé la mort alors qu’elles pratiquaient l’alpinisme en territoire helvétique. En 2011, au total 151 personnes sont décédées lors de 135 accidents survenus alors qu’elles s’adonnaient à un sport de montagne dans les Alpes ou dans le Jura.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!