Actualisé 27.10.2009 à 09:23

Affaire KadhafiLes ambassadeurs de l'Islam au secours de la Suisse

L'Organisation de la conférence islamique (OCI) est prête à jouer les intermédiaires entre la Suisse et la Libye, a indiqué le représentant de l'organisation à l'ONU Babacar Ba.

Ses propos ont été rapportés mardi matin par la radio alémanique DRS.

L'OCI est informée de la crise entre Berne et Tripoli et espère qu'une solution puisse être bientôt trouvée, a déclaré M. Ba. Si tel n'était pas le cas, l'organisation, à laquelle la Libye appartient, offrirait ses services comme médiatrice entre les deux pays, pour autant que ceux-ci les acceptent, a ajouté l'ambassadeur.

Le cas échéant, le secrétaire général de l'organisation, Ekmeleddin Ihsanoglu, désignerait un négociateur, a précisé Babacar Ba. L'OCI intervient la plupart du temps dans un conflit entre deux ou plusieurs de ses 57 membres. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ne s'est jusqu'ici pas exprimé sur l'offre de l'organisation.

La crise entre la Suisse et la Libye a été provoquée par la brève détention, à la mi-juillet 2008 à Genève, d'Hannibal Kadhafi, fils du numéro un libyen Mouamar Kadhafi, et de sa femme suite à une plainte de leurs domestiques pour maltraitance. Les tensions politiques entre les deux pays ont atteint récemment un nouveau niveau.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!