Actualisé 27.07.2011 à 07:22

Dette américaineLes Américains de plus en plus soucieux

Les citoyens américains s'inquiètent de plus en plus d'un possible défaut de paiement de leur pays. Ils appellent en nombre les élus du Congrès pour les encourager à trouver un accord.

Le montant de la dette américaine est affichée ici sur la 6e avenue à New York.

Le montant de la dette américaine est affichée ici sur la 6e avenue à New York.

Les lignes téléphoniques et les connexions internet du Congrès américain étaient engorgées mardi. Elles croulaient sous les appels de citoyens appelant les parlementaires à sortir de l'impasse du débat sur la dette. La navigation sur certains sites était bloquée.

Le président Barack Obama avait appelé lundi ses compatriotes à faire pression sur le Congrès, où ses adversaires sont majoritaires à la Chambre des représentants, pour parvenir à une percée. «Si vous voulez une approche équilibrée pour réduire le déficit, faites-le savoir à votre élu au Congrès», avait-il lancé.

Il semble avoir été entendu. La hausse du trafic a affecté mardi les sites de plusieurs parlementaires, aussi bien démocrates que républicains. Certains sites affichaient même la mention: «le site que vous recherchez est temporairement indisponible».

Le standard du Congrès a été assailli par les appels. Celui de la Chambre des représentants a adressé un courriel à ses membres expliquant qu'en raison du «volume élevé d'appels extérieurs», les circuits téléphoniques étaient «proches de leur capacité maximale» et que certaines lignes sonnaient occupé.

Un pic a été atteint mardi entre midi et 13h00, heure de Washington, à la Chambre avec 40'000 appels, a annoncé un de ses responsables, Dan Weiser.

Le bureau du sénateur Bill Nelson, un démocrate de Floride, a indiqué lui avoir reçu «des centaines d'appels» à la suite du discours du président. «La plupart des gens veulent tout simplement que le Congrès agisse», a souligné le sénateur dans un communiqué.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!