Actualisé 24.02.2009 à 06:06

Primes de départ trop hautes

Les anciens employés de Microsoft pourront garder l'argent

Quelques semaines après avoir annoncé le premier plan de licenciements de grande ampleur de son histoire, Microsoft a réalisé que sa direction des ressources humaines (DRH) avait mal calculé les primes de départ.

Les indemnités de certains des licenciés dépassaient les montants prévus par la firme. Microsoft leur a alors demandé de rembourser le trop perçu. Mais après que cette lettre ait fait son apparition sur Internet, la société, embarrassée, a fait machine arrière. Les partants sur-dédommagés pourront conserver tout ce qu'ils ont reçu pour partir.

Ces demandes de remboursement n'ont été envoyées qu'à 25 personnes sur les 1.400 mises au chômage en janvier, d'après Lisa Brummel, vice-présidente chargée des ressources humaines chez Microsoft. L'erreur sur leurs chèques de départ allait de 4.000 à 5.000 dollars selon la DRH.

Une vingtaine d'autres employés malchanceux ont touché, eux, moins que prévu. Il y avait un décalage entre les noms et les montants dans le tableur. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!