Actualisé

Les Anglais démocratisent le monde feutré des défilés

Sans champagne ni stars au
premier rang, l'Alternative Fashion Week a débuté hier à Londres.

Les nouveaux créateurs en mal de reconnaissance ont une semaine pour convaincre. Loin des «fashion weeks» de Milan, Paris ou New York, la semaine de la mode alternative se propose de donner une chance aux jeunes talents. Ainsi, depuis hier et jusqu'à vendredi soir, plus de soixante stylistes encore méconnus du grand public feront défiler leurs créations. A la différence des traditionnelles semaines de la mode, quiconque souhaiterait y assister en a la possibilité. Fini les gardes du corps de 3 m de large à l'entrée!

Interactive, l'Alternative Fashion week, c'est aussi un énorme marché aux vêtements et des concerts de jazz. Qui a dit que la haute couture était le seul lot des privilégiés. Désormais, la mode démocratisée a elle aussi son podium. C'est d'ailleurs très souvent de ce genre d'initiative que ressortent les talents de demain. Comme n'importe quelle œuvre d'art, un habit prend de la valeur en fonction de la popularité de son créateur, il serait donc judicieux de garder un œil sur Londres tout au long de la semaine.

Winnie Covo

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!