Euro 2016: Les Anglais n'auront pas soif et ça fait peur
Actualisé

Euro 2016Les Anglais n'auront pas soif et ça fait peur

Samedi soir, plus de 70'000 supporters des Three Lions sont attendus à Marseille. Ce qui est sûr, c'est que la soirée s'annonce chaude.

par
Robin Carrel
Marseille

L'été est enfin arrivé sur la France et plus particulièrement sur la Canebière. Pour le premier match de l'Euro disputé dans la cité phocéenne entre l'Angleterre et la Russie (21h en live sur notre site), ils seront près de 70'000 Anglais - moins de la moitié avec des tickets pour le match… - à braver les quelque 30 degrés annoncés pour supporter les leurs. Ils se partageront entre le Vélodrome, le centre-ville et la fan zone du Prado, qui peut accueillir 80'000 personnes devant un écran géant de 160m2.

Bières au soleil

Pour les coups de soleil, on ne garantit rien. Mais pour ce qui est de la bière, que les représentants de la Perfide Albion qui seront dans les fans zones se rassurent. Ils ne mourront pas de soif. Selon les médias anglais, près de 500'000 bières seront éclusées en un seul week-end sur les rives de la Méditerranée! Pour ce faire, le fournisseur officiel de la compétition en houblon - une marque danoise, brassée du côté de Copenhague - a vu les choses en grand et obtenu une dérogation pour abreuver les supporters dans ces lieux sécurisés. Tout cela au grand dam des politiciens locaux et des tenanciers de bars alentours, privés, eux, de la possibilité de vendre le précieux liquide.

Les suiveurs anglais ont tout de même du mérite de revenir dans un lieu où ils avaient connu quelques soucis lors de la Coupe du monde 1998. Les hooligans anglais et de nombreux «Tunisiens locaux», descendus en masse des quartiers Nord, avaient transformé la ville en véritable champ de bataille, en marge de la rencontre du premier tour entre ces deux formations.

Nouveaux affrontements

Cette année s'annonce également très chaude et pas seulement au niveau des thermomètres. Des plans d'attaque terroriste contre les fans venus d'Outre Manche avaient été retrouvés dans un ordinateur après les attentats commis en Belgique en début d'année. Des casseurs slovaques ont, quant à eux, prévu de faire le déplacement de St-Etienne, le lundi 20 juin, pour y «chasser de l'Anglais». Mais les représentants de la Perfide Albion n'ont besoin de personne pour se mettre en évidence de la pire des manières.

Jeudi soir déjà, et encore vendredi, des locaux désoeuvrés et des «supporters» anglais un peu trop portés sur la bouteille se sont une nouvelle fois affrontés (voir les images impressionnantes en tête d'article et ci-dessous), donnant raison aux politiciens soucieux de l'ordre public. Si la majeure partie du temps, les fans venus de toute l'Europe cohabitent tout à fait pacifiquement, il suffit d'une poignée d'ivrognes et de casseurs pour ternir un joli moment de communion. Alors que la France a réussi in extremis son entrée en lice, quelques coups de klaxons en lieu et place de coups de poings auraient été bienvenus.

Ton opinion