Actualisé 15.06.2010 à 20:48

ballon

Les Anglais parlent d'un complot

La Mannschaft aurait testé «Jabulani» quatre mois avant le Mondial. Les Anglais parlent d'un «complot Adidas».

de
Cathy Macherel
Thomas Müller a insinué que les Anglais cherchent des excuses.

Thomas Müller a insinué que les Anglais cherchent des excuses.

L'équipe d'Angleterre serait-­elle vexée d'avoir pris un rouleau contre les Etats-Unis? Lundi, son défenseur Jamie Carragher jugeait en tout cas bon de balancer un missile au nez des Allemands. Il mentionnait que les clubs engagés en Bundesliga avaient pu s'entraîner avec le fameux ballon de la Coupe du monde depuis quatre mois, ce qui leur procurerait un avantage certain.

De fait, l'équipementier Adidas est à la fois le sponsor du championnat allemand et le fabricant du contesté «Jabulani». Pour Carragher, il est évident que «cela a aidé les Allemands» dimanche, lors de leur victoire sans discussion contre les Australiens.

Mardi, en guise de réponse du berger à la bergère, l'attaquant de la Mannschaft Thomas Müller soulignait que «toutes les équipes avaient pu se préparer avec le «Jabulani» avant la Coupe du monde. Qu'on joue avec ce ballon depuis quelques semaines de plus ne change pas grand-­chose.» Et le buteur de dimanche d'ajouter: «Je ne parlerai pas d'un avantage, c'est tellement marginal, juste peut-être une excuse pour les équipes qui n'ont pas eu beaucoup de succès lors de la première rencontre.» Entendez les Anglais...

De leur côté, la FIFA et la société Adidas estiment conjointement que la polémique n'a pas lieu d'être. Selon elles, l'imprévisibilité du ballon et les trajectoires spécifiques qu'il suit seraient dues à l'altitude et non au design de la balle.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!