«Madagascar 3»: Les animaux font leur numéro de cirque
Actualisé

«Madagascar 3»Les animaux font leur numéro de cirque

Eric Darnell, Conrad Vernon et Tom McGrath,le trio de réalisateurs responsables des deux premiers volets de «Madagascar», récidivent avec un troisième épisode survolté.

par
Caroline Vié

Rencontre avec ces zinzins qui ont eu l'idée dingue d'envoyer Alex le lion, Melman la girafe, Marty le zèbre et Gloria l'hippopotame dans un cirque.

– Comment travaille-t-on à trois?

– Eric Darnell: C'est d'autant plus facile qu'on se connaît depuis des années. Il nous arrive de nous disputer, mais c'est pour le bien du film.

– Est-il difficile d'innover quand on arrive au troisième volet d'une série?

– Tom McMcGrath: En fait, cela facilite les choses. Nous connaissons tellement les héros de «Madagascar» que nous n'avons pas besoin de réviser pour comprendre leurs personnalités et les faire évoluer dans une nouvelle histoire.

– Comment sont nés les nouveaux personnages?

– E. D.: Tout est arrivé naturellement quand nous nous sommes demandés comment Alex, Gloria, Marty, Melman et consorts allaient pouvoir revenir à New York. C'était assez simple de penser à un cirque itinérant et d'imaginer les animaux qui allaient le peupler.

– Qui sont ces petits nouveaux?

– Conrad Vernon: Nous nous sommes inspirés des grands films classiques de cirque. Il y celui qui a connu son heure de gloire et a tout perdu dans un accident, la jeune première qui rêve de gloire, le boute-en-train. C'était amusant de jouer avec ces archétypes.

– Et la 3D?

– C. V.: Nous avons l'habitude de penser en 3D. C'est un merveilleux moyen de rendre l'animation plus dynamique. Nous souhaitions que le public se sente emporté en même temps que les héros.

Deux extraits de «Madagascar 3»

Deux extraits de «Madagascar 3»

Quelle ménagerie!

Alex, Marty, Melman et Gloria veulent rentrer à New York, via la France. Pris en chasse par la SPA, ils n’ont d’autre solution que de se fondre dans un cirque itinérant, au milieu des tigre, jaguar, ourse et autre otarie... Peu d’humains dans «Madagascar 3», sinon une méchante au look mi-cabot, mi-araignée. Mais une foison d’animaux montés sur pile électrique. La réalisation du film, elle, déborde d’une énergie hystérique. Trouver ça fatiguant, voire agressif (notamment la 3D), n’est pas une aberration.

–FFE

«Madagascar 3, Bons baisers d’Europe»

De Eric Darnell, Tom McGrath et Conrad Vernon.

Sortie le 6 juin 2012.

**

Ton opinion