Actualisé 29.07.2016 à 10:09

Jeux olympiquesLes animaux, meilleurs athlètes que les humains

Alors que les JO vont débuter le 5 août à Rio, le WWF s'est amusé à comparer les performances des athlètes à celles de bêtes sauvages. Les médailles d'or sont clairement animales.

de
Christine Talos
1 / 13
Le champion du sprint n'est pas le Jamaïcain Usain Bolt qui atteint 44 km/h en quelques secondes, mais le guépard qui accélère à plus de 100 km/h!

Le champion du sprint n'est pas le Jamaïcain Usain Bolt qui atteint 44 km/h en quelques secondes, mais le guépard qui accélère à plus de 100 km/h!

kein Anbieter/© Martin Harvey / WWF
Même le cerf élaphe (67 km/h) fait mieux que Usain Bolt.

Même le cerf élaphe (67 km/h) fait mieux que Usain Bolt.

kein Anbieter/© Sanchez & Lope / WWF
Et le sanglier lui accélère à 55 km/h, soit bien mieux que les meilleurs sprinteurs.

Et le sanglier lui accélère à 55 km/h, soit bien mieux que les meilleurs sprinteurs.

kein Anbieter/© naturepl.com / Edwin Giesbers / WWF

Le 5 août, les sportifs et amoureux du sport du monde entier auront les yeux tournés au Brésil où les Jeux olympiques d'été vont débuter. Avec l'espoir que les athlètes présents battent de nouveaux records. Mais en matière de records, les humains sont loin d'égaler les animaux et le WWF s'est amusé vendredi à dresser une liste de compétitions où les meilleurs champions du monde n'arrivent pas à rivaliser avec certaines espèces.

A l'image du sprint, où le Jamaïcain Usain Bolt est attendu au contour pour une nouvelle médaille d'or. S'il réussit à atteindre une vitesse de 44 km/h en quelques secondes, il est loin, très loin, des performances du guépard (plus de 100 km/h. Même le cerf élaphe (67 km/h), le lièvre (65 km/h) et le sanglier (55 km/h) font mieux que lui, souligne l'ONG.

Pointe de 110 km/h pour l'espadon-voilier

Question natation, la palme revient non pas au Brésilien César Cielo Filho qui a effectué un 100 mètres en nage libre à près de 8 km/h, mais à l'espadon-voilier, qui atteint une vitesse de pointe de 110 km/h. Même une loutre d'Europe est plus rapide que le champion latino-américain, avec une vitesse de 14 km/h.

Et toujours dans le domaine aquatique, si les spectateurs s'émerveillent des compétitions de natation synchronisée, les femmes qui pratiquent ce sport élégant ont encore une belle marge de progression devant les sardines qui évoluent elles en groupe d'un million d'individus!

En saut en hauteur également, l'homme est dépassé. Si le meilleur d'entre eux, le Cubain Javier Sotomayor, ne dépasse pas les 2,45 mètres, la plupart des antilopes, tel l'impala, font bien mieux, avec des bonds de plus de 3 mètres, surtout si elles sont poursuivies par un lion... Côté saut en longueur, si les champions parviennent à atteindre près de 9m, la panthère des neiges saute sans difficulté, sur près de 16 mètres!

Le gorille bien meilleur

Quant au lever du poids, là aussi les humains feraient mieux de jouer les modestes. Si le Russe Aleksei Lovchev est parvenu à soulever 264 kg, le gorille le bat à plate couture, puisqu'il est capable de lever quelque 900 kh.

Nos amies les bêtes se livrent même à de la boxe. Si on pense spontanément au kangourou, il ne faut pas oublier le crabe-boxeur qui orte une anémone urticante sur chacune de ses pinces en guise de gants. Et là, il faut savoir que chaque coup qu'il porte est alors mortel.

Enfin, il n'y a pas que les meilleures performances à mettre en avant dans le monde animal. En effet, le champion de la lenteur est le singe paresseux qui parcourt cinq mètres par minute... lorsqu'il se dépêche! Un vrai record en soi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!