Union homosexuelle: Les anti-mariage gay s'attaquent aux unions déjà conclues
Actualisé

Union homosexuelleLes anti-mariage gay s'attaquent aux unions déjà conclues

Les opposants aux mariages homosexuels ont annoncé vendredi vouloir définitivement refermer la parenthèse de cinq mois pendant lesquels ces unions ont été légales en Californie.

Ils ont réclamé à la Cour suprême de l'Etat l'annulation de ces mariages.

Les électeurs californiens ont adopté le 4 novembre avec 52,1% des voix la «proposition 8», un référendum populaire visant à ancrer dans la Constitution californienne que le mariage est un acte entre un homme et une femme.

Ce référendum, soutenu notamment par des groupes chrétiens conservateurs, visait à contrer un arrêt de la Cour suprême de l'Etat, qui avait annulé en mai un article du code civil définissant le mariage comme un acte entre un homme et une femme. La voie à la conclusion de mariages entre personnes du même sexe avait alors été ouverte.

Quelque 18'000 couples homosexuels mariés en Californie entre juin, quand l'arrêt est entré en vigueur, et novembre, quand la «proposition 8» a été adoptée, se sont retrouvés dans une situation administrative incertaine.

Mais les tenants de la «proposition 8» ont indiqué vendredi avoir demandé à la Cour suprême de considérer que ces unions étaient désormais nulles et non avenues. Deux recours pour faire invalider l'amendement constitutionnel ont été introduits par des associations, tandis qu'un troisième était déposé par les villes de San Francisco, Los Angeles et Santa Clara.

L'ex-gouverneur rejoint les tenants du mariage

Le procureur général de Californie, l'ancien gouverneur démocrate Jerry Brown, a contre toute attente rejoint le camp de ceux qui appellent à invalider l'amendement. Il a déclaré déclarant vendredi à la Cour suprême californienne que l'interdiction du mariage gay violait le droit constitutionnel à la liberté.

Les partisans de la «proposition 8» ont par ailleurs annoncé vendredi avoir étoffé leur équipe avec l'arrivée de l'ancien procureur Kenneth Starr, célèbre pour avoir dirigé l'enquête qui avait débouché sur une procédure de destitution contre le président Bill Clinton dans l'affaire Monica Lewinsky.

M. Starr, actuel doyen de la faculté de droit de l'université Pepperdine à Malibu, près de Los Angeles, «plaidera l'affaire devant la Cour suprême de Californie au nom des partisans officiels de la proposition 8», ont précisé ces derniers.

Avec l'adoption de la «proposition 8», il ne reste que deux Etats américains où les mariages entre personnes du même sexe sont reconnus: le Massachusetts (nord-est) et le Connecticut voisin. Mais de nombreux autres Etats interdisent ces unions dans leur Constitution.

(ats)

Ton opinion