Actualisé 10.07.2013 à 10:11

JuraLes apprentis frontaliers se font nombreux

Le phénomène est émergeant, mais il connaît une poussée marquée cette année dans le canton. Les employeurs peinent à recruter chez les jeunes de la région.

de
frb

Le nombre d'apprentis frontalier a plus que doublé en une année dans le canton du Jura. Le phénomène reste marginal, mais les jeunes qui passent la frontière chaque jour pour leur formation professionnelle sont aujourd'hui une cinquantaine, contre une vingtaine jusqu'ici, a révélé mercredi «Le Quotidien Jurassien». «Les entreprises continuent à privilégier l'engagement de jeunes de la région, mais faute de trouver ce qu'elles cherchent, elles tendent à se tourner plus souvent vers des apprentis frontaliers», explique Olivier Tschopp, le responsable cantonal de la formation supérieure.

Ce chiffre s'inscrit dans le thème global des travailleurs frontaliers. Cette année, la hausse de cette population se chiffre à 6% par rapport au même trimestre de 2012. Aujourd'hui, plus de 8'000 frontaliers travaillent dans le Jura et le jura bernois. «Ce n'est pas une surprise, poursuit Olivier Tschopp. La demande en main-d'œuvre des entreprises est plus forte que l'offre qui sort des filières de formation dans les métiers techniques.» L'État promet qu'il poursuivra ses efforts en matière de valorisation de ces emplois auprès des jeunes.

Au Tessin, la même problématique avait été observée en avril avec des résidents italiens, révélait la «RTS». Dans le canton italophone, jusqu'à 10% des apprentis sont transalpins. Les autorités avaient tiré la sonnette d'alarme.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!