Actualisé 29.12.2014 à 15:57

Best of

Les apps qui ont fait leur trou en 2014

Vous n'avez pas encore installé l'une de ces apps? Elles valent le coup d'oeil et parfois même davantage.

de
Laurent Favre

Les fonctions de base gratuites, les autres payantes. C'est le modèle économique qui s'est imposé en 2014 dans le monde des apps.

Les indispensables

N'en déplaise aux assistants vocaux Siri et Google Now, les claviers ont encore leur mot à dire sur les smartphones. L'application SwifKey l'a prouvé cette année. S'adaptant à merveille au langage utilisé par son titulaire, polyglotte jusque dans ses saisies prédictives, elle a volé la vedette à sa rivale payante Swype. SwifKey a parfaitement bénéficié de l'ouverture de l'iOS d'Apple à des claviers tiers. Autoproclamé clavier le plus rapide, Nintype (iOS) sera à suivre. L'année a également été faste pour les émoticônes, les stickers et même les gifs animés dans les conversations avec des apps dédiées.

Les communicantes

La foire aux apps de messagerie s'est enrichie de nouvelles stars. FireChat a permis de faire circuler l'information sur les mobiles sans passer par les réseaux de téléphonie chinois. D'autres se sont profilées en garantissant la sécurité des données et le respect de la vie privée, deux des thèmes marquant de l'année. C'est le cas de la russe Telegram et de la suisse Threema très populaire dans notre pays auprès des adeptes d'Android. S'appuyant sur des serveurs suisses et une interface très soignée, l'app Wire sera à suivre. Avec ces nouveaux services, les mobinautes espèrent échapper aux messages publicitaires ciblés de Facebook et au contrôle de la NSA, la toute puissante agence de sécurité américaine. L'application Plague (iOS) favorise elle la viralité du contenu. Quant à Hide.ly, elle promet d'envoyer des photos privées en ne laissant aucune trace sur son smartphone.

Les informatives

Si elle ne fait pas la pluie et le beau temps, l'app Solar s'est fait remarquer par une interface très originale pour indiquer la météo. PeakFinder Earth a atteint elle les sommets des hit-parades suisses en permettant de parfaire ses connaissances sur les montagnes avec plus de 250'000 pics référencés. En période de fête, on ne manquera pas de mentionner l'app Vivino pour tout savoir du vin que l'on boit en scannant son étiquette.

Les divertissantes

Youtube s'est imposé comme l'un des juke-box préférés des mobinautes. L'app Tube (iOS) en a profité en permettant de parfaire la gestion des listes de lectures peu convaincante par l'app originale de Youtube. Les amateurs de musique et de citations cultes ont aussi adoré l'app Dubsmash qui permettent de les interpréter en playback. L'app FightMe est prête à prendre la relève avec des défis vidéo entre mobinautes. La mode des selfies a elle fait le bonheur de l'app Facetune. Dans un registre tout aussi léger, l'app de drague Tinder s'est imposée comme l'une des références du genre. La version de poche de Minecraft a également cartonné.

Les productives

Les amateurs de développement personnel ont trouvé avec Elevate (iOS) de quoi remuer leurs méninges. L'app Reporter (iOS) s'inscrit comme le garant de la réussite de ses tâches. L'app Mynd (iOS) a entièrement revu l'affichage d'un agenda avec des informations contextualisées. L'app Scanbot s'est imposée comme une référence dans le scannage de documents. Nouvelle venue dans l'enregistrement de séances, l'app Cogi s'est montrée intelligente, de quoi rivaliser avec Recordium (iOS). L'excellente app de stockage en ligne OneDrive de Microsoft a elle caracolé en tête du classement des apps sur l'OS Windows Phone. Forme de mélange entre SnapChat et Dropbox, l'app Digify sera à suivre en promettant de ne laisser aucune trace des documents qu'on partage. Enfin, les «launcher» sont aussi à la mode sur Android, avec des apps comme Aviate qui affichent les apps selon le contexte d'utilisation du smartphone (au réveil, à la maison, travail, déplacement, etc..).

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!