Actualisé 02.12.2011 à 12:43

Thurgovie

Les armes des policiers sous clé

Les policiers thurgoviens vont devoir mettre leurs armes de service dans un coffre-fort.

Les armes de fonction des policiers thurgoviens seront désormais rangées dans une mallette fermée à clef ou un coffre-fort, dès leur retour à la maison. Cette mesure a été prise suite au décès à mi-septembre d'un écolier de 13 ans mortellement blessé alors qu'il jouait en compagnie de deux autres enfants avec l'arme d'un policier. De plus, les fonctionnaires qui ont des enfants sont invités à participer à un demi journée d'information.

Le commandant de la police cantonale thurgovienne Hans Baltensperger a annoncé vendredi qu'un coffre ou une mallette sécurisée serait mis à disposition des policiers afin qu'ils puissent mettre sous clef leur arme dès leur retour à la maison.

Comme les policiers doivent être en mesure d'agir très rapidement, ils doivent être armés alors qu'ils partent de leur domicile, ou rentrent chez eux. Les prescriptions de service sont désormais modifiées et les policiers thurgoviens seront obligés de ranger leur arme de service soit dans une mallette fermée à clef, soit dans un coffre-fort dès leur retour à domicile.

Le commandant de la police invite également les policiers armés qui ont des enfants à suivre une demi-journée d'instruction. Les parents d'enfants de plus de douze ans auront aussi la possibilité de leur expliquer sous la conduite d'un instructeur que le maniement des armes et de leur démontrer à quel point elles peuvent être dangereuses.

Le tragique accident qui s'était produit à Gachnang en septembre dernier impliquait trois enfants qui jouaient avec l'arme de service d'un policier thurgovien. Un coup était parti et avait mortellement blessé l'un des trois enfants à la gorge. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!