France - Les armureries suisses, nouvelle cible du banditisme lyonnais
Publié

FranceNeuf personnes arrêtées pour des plans de casses d’armureries en Suisse

Lundi matin, neuf individus soupçonnés de préparer des casses d’armureries en Suisse ont été interpellés en France.

Les individus se sont rendus en Suisse pour des repérages. Photo d’illustration. 

Les individus se sont rendus en Suisse pour des repérages. Photo d’illustration.

AFP

Neuf individus soupçonnés de préparer des casses d’armureries en Suisse ont été interpellés lundi matin en France, dans la région de Lyon et près de la frontière helvétique, a-t-on appris de source policière. Les membres de cette équipe, dont certains sont connus pour des casses et des attaques de fret, sont suspectés d’avoir voulu s’en prendre à des armureries suisses par les enquêteurs français, qui ont travaillé en coopération avec la police suisse dans cette affaire.

De multiples surveillances ainsi que l’exploitation de téléphones ont permis de retracer leurs visites en Suisse pour des repérages, entre la fin 2020 et le début de cette année.

Nouvelle cible du banditisme lyonnais

En mars dernier, un réseau de trafiquants d’armes de la région lyonnaise, soupçonné de vols par effraction de plusieurs armureries en France et en Suisse, avait été démantelé avec treize interpellations en France et une au Portugal. Les armes dérobées étaient destinées au grand banditisme, à des trafiquants de stupéfiants et à des bandes de certaines cités.

«Les armureries sont devenues une nouvelle cible prisée par le banditisme lyonnais, après les fourgons de transport de fonds. Plusieurs équipes semblent s’y intéresser», a constaté auprès de l’AFP une source policière proche du dossier.

(AFP)

Ton opinion