Les arrestations se poursuivent en Birmanie
Actualisé

Les arrestations se poursuivent en Birmanie

Les arrestations se poursuivent en Birmanie, a affirmé à Genève un sénateur philippin en contact avec des opposants à Rangoun.

Les arrestations ont lieu pendant la nuit, y compris dans les monastères.

«Des groupes de militaires frappent à la porte et viennent arrêter des individus. C'est arrivé encore la nuit dernière», a déclaré le sénateur philippin Aquilino Pimentel, membre du comité des droits de l'homme de l'Union interparlementaire (UIP), réuni à Genève.

Lieu inconnu

Les personnes arrêtées, dont des moines dans des monastères, sont emmenées par les militaires pour être emprisonnées dans un lieu inconnu, a précisé le parlementaire.

Il a indiqué être en contact avec un groupe d'opposants favorable à l'ouverture de négociations avec la junte militaire, même si elle pose des conditions préalables. Mais d'autres groupes refusent les conditions posées par le chef de la junte Than Shwe.

Pour la présidente du comité de l'UIP, la Canadienne Sharon Carstairs, la Prix Nobel Aung San Suu Kyi est seule à même de décider s'il vaut la peine d'accepter l'offre de négociations des militaires et de juger si des progrès réalistes peuvent avoir lieu lors de telles négociations.

Un mort

Par ailleurs, un membre du parti de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi est décédé après avoir été torturé par des forces de sécurité. C'est ce qu'a annoncé mercredi une association d'aide aux détenus, selon l'AFP.

L'Association d'assistance aux prisonniers politiques (AAPP), composée d'anciens détenus exilés en Thaïlande, a déclaré avoir appris la mort de Win Shwe, 42 ans, décédé «sous la torture lors d'un interrogatoire» dans un centre de la police près de la ville de Mandalay (centre de la Birmanie).

Win Shwe, membre de la Ligue nationale pour la démocratie (LND, opposition), et quatre autres personnes avaient été arrêtés le 26 septembre «en raison de leur soutien actif et de leur participation» à des manifestations de moines bouddhistes, a précisé l'AAPP. (ats)

Ton opinion