Actualisé 26.10.2009 à 17:25

Valais

Les associations d'homosexuels font recours

Les propos homophobes de jeunes UDC valaisans suscitent encore la révolte, bien que le dossier soit officiellement clos.

Les plaignants font recours contre la décision du juge instructeur de classer une plainte à mi-octobre.

Si le droit pénal suisse n'incrimine pas l'homophobie en tant que telle, les plaignants peuvent au moins bénéficier de la protection générale du droit en matière d'atteinte à l'honneur, ont-ils communiqué lundi. Le recours a été déposé lundi auprès du tribunal cantonal.

Au nombre de 42, les plaignants représentent toutes les associations de gays et de lesbiennes romandes ou nationales. Ils avaient déposé une plainte en juillet contre des propos écrits par de jeunes UDC du Valais romand qu'ils avaient ressenti comme injurieux à l'encontre des homosexuels.

Le juge a estimé que les opinions touchant à l'orientation sexuelle ne pouvaient pas aboutir à une sanction pénale. Les plaignants estiment de leur côté que les homosexuels forment un groupe social et que ce groupe bénéficie d'une protection car il n'a pas à être exposé à une quelconque forme de discrimination.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!